Accueil La Une Opinions

Condamnation de Steve Bakelmans: «Un arsenal pénal suffisamment développé existe en Belgique»

La prise en charge des délinquants sexuels n’empêche pas une certaine récidive. Pour autant, elle est loin d’être inefficace selon Jérôme Englebert, professeur de criminologie clinique (ULB-UCLouvain).

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

Steve Bakelmans va passer de longues années en prison. Va-t-il continuer de représenter un danger pour la société, en particulier s’il retrouve un jour la liberté ?

C’est compliqué de se prononcer évidemment. Des questions comme celle-là réclament des réflexions au cas par cas à partir d’éléments concrets. Néanmoins, on peut donner quelques points de repères. Un de ceux-ci consiste à rappeler que les délinquants sexuels constituent une catégorie pénale extrêmement vaste qui couvre de très nombreuses formes de fonctionnement psychologique. Un délinquant sexuel, cela va d’une personne qui a une très grande déficience mentale et qui agit dans un contexte d’immaturité affective à un manipulateur qui commet des faits de déviance ou encore à une personne pédophile.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs