Accueil Culture

Les Grignoux refusent la fermeture

L’association les Grignoux, qui gère les salles de cinéma du Parc, du Churchill, de la Sauvenière à Liège et du Caméo à Namur, a décidé de ne pas se plier à la décision du gouvernement.

Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 2 min

Nous restons ouverts », ont annoncé les responsables des Grignoux à leur public ce jeudi. Une décision radicale et totalement assumée. « Nous resterons ouverts au-delà de ce week-end », explique Stéphane Wintgens, responsable de la communication. « Nous nous sommes réunis ce matin, avec les instances des Grignoux et tout le personnel, et nous avons décidé à l’unanimité de continuer à projeter les films et à accueillir le public. Nous n’avons plus le choix, il est temps de dire stop. Nous allons continuer à accueillir les spectateurs dans les conditions optimales qui sont les nôtres : des salles aérées, ventilées, contrôlées en permanence selon des protocoles établis avec des experts. Nos salles sont sûres, les experts le confirment et n’en demandaient aucunement la fermeture. »

Ici, la décision est donc plus frontale qu’au Théâtre Le Public, à Bruxelles qui, lui, continuera à accueillir ses visiteurs dans son restaurant et sa librairie dont les salles où se déroulent les spectacles deviendront des annexes.

Vers un mouvement de boycott ?

Plusieurs autres lieux ont déjà annoncé leur volonté de continuer également leurs activités et étudient actuellement la faisabilité et les conséquences d’une telle décision, tout en demandant d’ores et déjà, comme les Grignoux, que le gouvernement revienne sur sa décision.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Roland Douhard, jeudi 23 décembre 2021, 15:40

    A l'évidence, le Codeco d'hier fut l'expression de trafics politiciens entre partis de la majorité. A y regarder de plus près, on y détecte l'extrême pression intérieure des libéraux francophones du MR, toujours pilotés par les lobbys des établissements de l'Horeca, source, si il en est, avec les écoles, de contaminations, et de l'extérieur, par le pilonnage intensif des nationalistes flamands de la N-VA, qui considèrent le secteur culturel comme la cinquième roue de la charrette ... Les deux, ne l'oublions pas, étaient dans la même majorité gouvernementale sous le gouvernement de Charles Michel; ça crée des liens. Les experts du Gems ne s'y sont pas trompés, lorsqu'ils fustigent le marchandages lamentable totalement à côté du coeur de cible des mesures qu'ils recommandaient. L'instrumentalisation doublée de l'inefficacité des décisions d'hier risquent bien de nous envoyer à court et moyen termes dans le mur. La confiance est rompue, a dit ce matin Marius Gilbert. Il ne parlait pas uniquement du rapport brisé entre les politiques du gouvernement fédéral et les scientifiques, mais aussi, c'était limpide, entre l'exécutif et une opinion publique qui n'est plus respectée, dont on se fiche, alors que pour sa très grande majorité, elle a été jusqu'ici disciplinée et soucieuse de suivre les recommandations officielles. C'est la très petite minorité manipulatrice des anti-vaccs et autres complotistes nuisibles qui s'en réjouit et qui, c'est une certitude, va en profiter pour mettre davantage la confusion dans l'esprit des Wallons, des Bruxellois et des Flamands. Quel bilan ! Les responsables des Grignoux ont raison de dire non à des mesures inefficaces qui servent avant tout à jeter un voile impudique sur l'incapacité du Codeco de prendre les décisions courageuses et difficiles nécessaires dans des secteurs beaucoup plus contaminants que les salles de cinéma, de théâtre et de concerts. A moins de considérer les experts du Gems comme des farfelus, ce qu'ils ne sont pas, tant sont validées leurs compétences, il faut bien se rendre à l'évidence: le gouvernement De Croo a perdu de sa crédibilité et, d'une certaine manière, de sa légitimité en matière sanitaire.

  • Posté par L. Jean-Christophe, jeudi 23 décembre 2021, 14:46

    Le gouvernement De Croo s'est tiré une balle dans le pied. apparemment, en plus, elle lui est revenue en pleine figure...

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 23 décembre 2021, 16:57

    Ouh la! Vous avez la métaphore audacieuse, M. L.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 23 décembre 2021, 13:50

    Pour une fois, je les approuve.

Sur le même sujet

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une