Accueil La Une Belgique

Grève dans les prisons: le secteur de l’aide aux détenus bruxellois demande à pouvoir travailler

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Après plus de trois semaines de grève et face à une crise prévisible, le secteur de l’aide aux détenus et aux justiciables bruxellois déplore être confronté à des portes closes sans pouvoir rencontrer les détenus. Ce scénario se répète ces dernières années, dit-il. Il considère que son objectif visant à lutter contre la récidive est une nouvelle fois mis à mal.«Aider les détenus à se réinsérer commence dans un contexte pénitentiaire qui le permet. Il est urgent de comprendre que la réinsertion contribue également à sécuriser la vie en société», souligne le secteur de l’aide aux détenus et aux justiciables bruxellois qui emploie quelque 200 travailleurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs