Accueil Monde Union européenne

La jeunesse européenne se sent «marginalisée» par la crise, selon une étude

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Plus de la moitié des jeunes Européens estiment que la jeunesse de leur pays a été «exclue de la vie économique et sociale» à cause de la crise, mais peu souhaitent quitter leur pays pour autant, indique un sondage réalisé pour le Parlement européen. Sur l’ensemble des 28 pays de l’UE, 57% des jeunes interrogés ont répondu «oui» à la question «Pensez-vous que la jeunesse de votre pays a été marginalisée par la crise économique, c’est à dire exclue de la vie économique et sociale?», selon l’enquête Eurobaromètre publiée à l’occasion du Forum européen de la Jeunesse organisé vendredi et samedi à Strasbourg.

«Sans surprise, les taux sont très élevés dans les pays fortement touchés par la crise», a commenté le Parlement européen dans un communiqué. Quelque 93% des jeunes Grecs, 86% des Portugais, 79% des Espagnols et 78% des Italiens jugent leur jeunesse marginalisée, contre seulement 27% des jeunes Allemands, 31% des Danois ou encore 41% des Luxembourgeois qui pensent l’inverse.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs