Accueil Belgique Politique

Mesures anticovid: la «désobéissance civile» soutenue par les autres pouvoirs

La police ne contrôlera pas la fermeture des salles de spectacle et de cinéma. Et en cas d’infraction, les parquets ne devraient pas engager de poursuites. Quant aux bourgmestres, ils balancent entre le soutien aux acteurs culturels et la nécessité de (faire) respecter la loi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Jamais. Jamais sans doute dans l’histoire politique de ce pays, une décision du gouvernement n’avait été aussi ouvertement remise en cause. Le choix de fermer les lieux culturels, pris mercredi dernier en comité de concertation, a suscité une vague de désobéissance civile, réaffirmée ce dimanche à l’occasion de manifestations à Bruxelles et à Liège. Mais le plus surprenant est venu d’autres représentants de l’Etat : ils ont tous exprimé un soutien plus ou moins implicite à l’égard du monde culturel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

39 Commentaires

  • Posté par Fontesse Philippe, mardi 28 décembre 2021, 10:29

    On ne devrait pas se limiter aux fermetures des salles de spectacles et autres pour se révolter. Les politiciens et les médias ne parlent que des problèmes liés au COVID mais pendant ce temps là, les taxes, le prix des énergies, les droits de donation, etc... sont mis en œuvre ou modifié aux profits de l'état, des riches entreprises ou banques. En prenant des décisions discutables, ils peuvent nous rouler dans la farine avec d'autres décisions passant presque sous silence.

  • Posté par jacques muller, mardi 28 décembre 2021, 10:02

    Il faut quand même avouer qu'ils ont fait fort dans le domaine des décisions absurdes.

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, mardi 28 décembre 2021, 1:05

    Le gouvernement s'est fait piéger par la NVA qui a réglé ses comptes avec le monde de la culture bien trop à gauche selon ce parti flamingant ...

  • Posté par Chalet Alain, lundi 27 décembre 2021, 18:27

    Un pouvoir soutenant la désobéissance civile scie la branche sur laquelle il est assis. Mais il est vrai que le "progressisme" actuel est surtout une vague de libertarisme insensé. Avec l'individualisme et l'égoïsme qui nous envahissent aussi, la décadence n'est plus très loin.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 27 décembre 2021, 18:42

    Rappelez-nous depuis combien de temps vous n'avez plus mis un pied au concert ou au théâtre, M. Chalet?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs