Accueil Monde Amériques

Canada: la faune de l’Arctique malade du réchauffement

Les changements climatiques mettent en danger la santé des animaux du Grand Nord du Canada. Ours polaires et renards de l’Arctique sont menacés par des maladies infectieuses générées par le réchauffement du climat.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le Canada a battu en 2021 tous les records de chaleur, avec un pic inégalé de 49,6 degrés Celsius en juin dernier en Colombie-Britannique. Si les températures de l’Arctique canadien dépassent plus rarement les 25 degrés l’été, les chercheurs canadiens ont constaté que le Grand Nord se réchauffe trois fois plus vite que les autres endroits du monde. La fonte des glaces non seulement s’accélère, mais le temps que ces dernières mettent à se reformer est plus long.

« Quand il y a moins de glace de mer, les ours doivent passer plus de temps sur la terre et ils sont alors probablement plus exposés à des piqûres d’insectes », a confié à la chaîne de télévision Radio-Canada la chercheuse Kayla Buhler, doctorante de l’école vétérinaire de l’université du Saskatchewan. Avec le réchauffement climatique et une augmentation des pluies, les insectes qui peuplent le Grand Nord sont de plus en plus nombreux. Avec pour conséquence de transmettre des maladies infectieuses aux animaux de ces régions.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bodart Anne, vendredi 31 décembre 2021, 17:15

    c'est fou ce qu'on y croit

Aussi en Amériques

Panne de havanes

Les pénuries touchent aussi l’industrie du luxe. Ainsi, les havanes se font rares en Europe. En cause, des difficultés propres à Cuba, mais aussi, comme dans d’autres secteurs, la pandémie et une explosion du marché chinois.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs