Accueil Économie Mobilité

Le vrai ou faux: excès de vitesse, les Flamands sont-ils davantage «flashés»?

Plutôt vrai. Proportionnellement à la population, les radars situés en Flandre s’allument plus souvent. Mais les autres régions « rattrapent » leur retard, et la mort annoncée des « marges de tolérance » devrait achever le processus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Le chiffre publié ce lundi par le Standaard peut surprendre : l’année dernière, les radars fixes et mobiles de la police fédérale se sont allumés 7 fois sur 10 en territoire flamand. Soit 2,8 millions de « flashs » sur un total de près de 4 millions d’excès de vitesse, selon les chiffres adressés par le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) en réponse à la députée d’extrême droite Katleen Bury. Le chiffre surprend d’autant plus que les Flamands ne représentent que 58 % de la population belge (les Wallons 31,5 % et les Bruxellois 10,5 %) et le nombre de radars fédéraux est désormais sensiblement identique au nord et au sud du pays : 31 radars fixes et 17 radars mobiles opérationnels en Flandre, 30 et 18 en Wallonie, rappellent nos confrères du Standaard.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Steens Frédéric, mardi 28 décembre 2021, 11:31

    La vitesse est devenue le prétexte à l'enrichissement et au racket. 99% des amendes perçues n'ont AUCUNE incidence sur le comportement imbécile et dangereux d'une minorité qui passe en plus le plus souvent entre les mailles du filet.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mardi 28 décembre 2021, 8:34

    €€€€€€€

  • Posté par Fonder Daniel, mardi 28 décembre 2021, 8:25

    C’est de la folie, le bashing de l’usage de la voiturée connaît pas de limite et des études plutôt fantaisistes fond de la vitesse un facteur d’accident important. Ce qui n’est pas avéré, même si l’incidence sur la gravité l’est. L’ineffable VIAS en a fait un outil médiatique puis politique malsain, avec ces gadgets qui se multiplient le long des routes. Ils pénalisent ceux qui travaillent au contraire des petits habitués locaux qui se promènent et en jouent. Il est aisé de s’en rendre compte en Flandre. Tout ce cinéma n’a aucune influence sur les soirées désastreuses dès week-end, les circonstances météo difficiles et surtout sur l’attitude de cette minorité de conducteurs très dangereux sur la route souvent indirectement.

  • Posté par curto calogero, lundi 27 décembre 2021, 21:02

    Les flamands gagne mieux leurs vie a travail égal avec les Wallons, ils se permettent d'être moins sensible aux infractions, tandis que le Wallon a plus de mal a payer des amendes.

  • Posté par Lambotte Serge, lundi 27 décembre 2021, 20:36

    Jambon va encore dire que ce sont des wallons qui viennent rouler sur les bonnes routes flamandes.

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs