Accueil Opinions Éditos

La santé de la démocratie, c’est toute une culture

Les décisions du dernier Codeco concernant la culture ont entraîné une vague de contestation populaire mais aussi politique. La désobéissance civile que l’on observe amène à s’interroger sur l’état de santé même de notre démocratie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

La Belgique a-t-elle un problème d’autorité ? La question résonne à chaque « niet » opposé depuis mercredi à la refermeture du secteur culturel. Des directeurs de salles qui continuent à proposer leurs spectacles en dépit de l’injonction donnée au plus haut niveau. Des bourgmestres et des policiers qui annoncent urbi et orbi qu’ils ne sanctionneront pas. Et pour couronner le tout, la remise en question du dernier Comité de concertation par des voix issues de la majorité même.

Durant le week-end, plusieurs experts ont fait connaître leur point de vue sur le reconfinement de la culture. Pour résumer : le Codeco a outrepassé ce qu’ils avaient globalement demandé. Résultat : en sortant des rails scientifiques, il a gravement sapé sa propre crédibilité. A quoi sert-il en effet d’imposer une énième fermeture à un secteur qui a donné jusqu’à présent tous les gages voulus si la mesure n’est pas probante ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 29 décembre 2021, 15:54

    De plus, la décision du Conseil d'Etat revient à dire que pour être juste il faut tout fermer ou rien du tout. Cette "justice" est-elle un véritable progrès ou un pas de plus vers l'absurde?

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 29 décembre 2021, 15:51

    Exiger que toutes les décisions soient prises sur bases de données objectives, sûres et certaines, c'est absurde. En effet, dans beaucoup de cas on est amené à prendre des décisions sur des données incertaines (mais raisonnablement probables) et approximatives. Et dans beaucoup de cas, ne rien décider serait tout simplement criminel.

  • Posté par D L, mercredi 29 décembre 2021, 11:40

    D'accord avec Madame Collin et les responsables du problème sont la Gauche y compris les verts. Un retour à l'Ordre est nécessaire.

  • Posté par Ranwez Robert, mardi 28 décembre 2021, 17:53

    Liliane Collin a raison. Par ailleurs le système de représentation parlementaire actuel est irremplaçable, les autres ne sont que fariboles sans valeur ajoutée et d'ailleurs inapplicables.

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 28 décembre 2021, 16:07

    Le vote est loin très loin d'être un débat citoyen. Il oblige les gens à voter pour UNE liste, avec un ordre déterminé par des présidents de partis. Ces partis profitent des abstentions, des votes nuls pour continuer leur ronron. La particratie tue la démocratie : celle-ci doit évoluer ou mourir.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs