Accueil La Une Monde

Israël: un jeu de «chaises musicales» qui profite à l’extrême droite

Le ministre israélien de la Défense a démissionné vendredi et remis en cause la crédibilité de Binyamin Netanyahou. Un rebondissement qui survient en pleins remous causés par le retour probable de l’ultranationaliste Avigdor Lieberman au gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le retour annoncé de l’extrémiste de droite Avigdor Lieberman comme ministre de la Défense dans le cinquième gouvernement de Binyamin Netanyahou - Le Soir du 20 mars - continue de susciter de nombreux remous dans l’Etat hébreu. Selon trois sondages publiés ce vendredi matin, de 55 % à 60 % des Israéliens se disent ainsi opposés à cette promotion inattendue.

Quant au ministre de la Défense en titre Moshé Yaalon (Likoud), il a démissionné vendredi matin afin de pas être jeté du gouvernement comme un malpropre. Il a également démissionné de la Knesset et a annoncé son retrait provisoire de la vie politique en dénonçant « les éléments dangereux et extrémistes qui ont pris le contrôle du pays et du Likoud, qui déstabilisent notre maison et menacent ses habitants ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs