Accueil Culture Arts plastiques

Brognon Rollin: le temps du réel

Le duo explore le réel dans un formidable parcours dont la sobriété n’a d’égal que la profonde humanité. Au BPS 22 jusqu’au 9 janvier.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

D’abord il y a le titre de l’exposition, aussi mystérieux qu’attirant : « L’avant-dernière version de la réalité ». Ensuite, il y a la pénombre qui enveloppe toute la première salle du parcours. Çà et là, des îlots de lumière attirent le regard. Certains minuscules, d’autres gigantesques comme Famous People Have no Stories, série de 138 photographies de mains de statues de personnages célèbres. Le travail du sculpteur et celui du temps s’allient pour offrir des paumes si lisses qu’on y cherche en vain les lignes de la main. Au fond de la salle, une autre ligne de destinée, appartenant celle-ci à un toxicomane, est reproduite en grand format à l’aide de néons.

En progressant dans l’espace, on est intrigué par un cercle de lumière rappelant les poursuites de théâtre. Celle-ci se déplace en fonction des mouvements enregistrés durant plusieurs jours par le bracelet d’une femme sous surveillance électronique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs