Accueil Culture Cinéma

Coronavirus: le Conseil d’Etat suspend les mesures sanitaires dans le secteur culturel, les théâtres peuvent rouvrir

Le Conseil d’Etat suspend l’article de l’arrêté royal imposant la fermeture d’une partie des établissements relevant du secteur culturel. La décision est exécutoire immédiatement.

Chef du service Culture Temps de lecture: 3 min

Le Conseil d’Etat a décidé mardi de suspendre les mesures sanitaires imposées par le comité de concertation du 22 décembre dernier au secteur culturel. Le 25 décembre, Mathieu Pinte déposait une requête en extrême urgence au Conseil d’Etat, via ses conseils, maîtres François Viseur, Audrey Lackner, Nelson Briou et Pacôme Noumair. Son spectacle, Demain c’est mieux, programmé au centre culturel d’Auderghem pour quatre représentations, les 28, 29 et 30 décembre 2021, ne pouvait avoir lieu en raison de l’arrêté royal de fermeture des lieux culturels. Il réclamait sa suspension et son annulation.

Sorry, the PDF couldn't be displayed

Le Conseil d’Etat l’a entendu et la décision va faire jurisprudence pour une grande partie du secteur culturel. Maître Nelson Briou nous en explique la portée : « La fermeture des établissements du secteur culturel est suspendue par le Conseil d’Etat. La décision s’applique immédiatement et il n’y a pas de procédure d’appel possible pour le gouvernement. L’arrêt concerne clairement les salles de théâtre et les centres culturels mais curieusement pas les cinémas, que le Conseil d’Etat a explicitement écartés dans son arrêt suspensif, de même que les lieux festifs ou événementiels. Ce n’est pas clair non plus pour ce qui concerne les salles de concert. Mais si j’étais gérant de salle de concert ou de cinéma, je m’engouffrerais dans la brèche juridique. »

Réactions politiques

Les réactions politiques n’ont pas tardé. La ministre de la Culture francophone, Bénédicte Linard (Ecolo) appelle à rouvrir les cinémas dès maintenant. « Le Conseil d’Etat vient de trancher et rappelle qu’il n’est pas démontré que les salles de spectacle seraient des lieux particulièrement dangereux. La fermeture des salles de théâtres est donc levée. Rien ne sert d’attendre un nouvel arrêt avant de rouvrir les cinémas ».

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez a également donné son avis sur cette décision dans un tweet. « Le Conseil d’Etat suspend les disposions relatives au secteur culturel car il n’est pas établi que ce sont des lieux de contamination. Le MR avait réclamé des évidences scientifiques il y a un an lorsque les métiers de contact ont été fermés. Nous n’avions pas été suivis… »

Dans l’opposition au niveau fédéral les humanistes, Catherine Fonck, députée fédérale et Maxime Prévot bourgmestre de Namur se sont félicités de cette décision.

Egalement dans l’opposition Raoul Hedebouw voit dans cette décision une sanction pour le gouvernement.

 

À lire aussi Le secteur culturel face à Frank Vandenbroucke: «La fin de non-recevoir du ministre ne va pas calmer la désobéissance civile»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

54 Commentaires

  • Posté par Montana Tony , mercredi 29 décembre 2021, 0:19

    Une première bataille gagné il faut pas baisser les bras il faut continuer a se battre on as une guerre à gagner contre ces politiciens corrompus !!!

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 29 décembre 2021, 0:39

    Pauvre Montana. Minimum 4 fautes en 2 lignes : "pour gagner la guerre" contre l'analphabétisme ... faudra surtout vous "battre" pour améliorer votre orthographe !! MDR

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 28 décembre 2021, 23:13

    Nous sommes TOUS (majoritairement) pour "la Culture"; c'est une évidence. Il n'est donc pas ici nécessaire de polémiquer à ce sujet. Par contre; doit-on de manière SYSTÉMIQUE contester chaque mesure anticovid prise par notre gouvernement après chaque CODECO ? N'étant pas un"anti-tout", je dirai que non, parce-que je fais confiance aux spécialistes qualifiés dans le domaine qui nous préoccupe . Certes, ces spécialistes ne s'accordent pas "à l'unanimité" pour chaque sujet; il y a des nuances et avec elles "des incertitudes" , voire des "marges d'erreurs". Mais en nous comparant à ce qui nous entoure, force m'est de conclure que la petite Belgique s'en tire plutôt pas mal... même s'il y a des éléments négatifs. N'en déplaise, mais Il faudra s'habituer à parfois "faire la part du feux". J'ai récemment lu que "les mesures" ont permis de sauver environ 30.000 belges : ce n'est pas anodin. L’expérience m’a appris a me méfier des « y a qu’à » et de ceux « qui savent mieux faire » … mais qui défroquent ou rétropédalent une fois sur l’estrade !!

  • Posté par Dr Mi, mercredi 29 décembre 2021, 4:13

    Entièrement d'accord avec votre raisonnement !

  • Posté par Drumberg Benoit, mardi 28 décembre 2021, 20:13

    La difference entre les clowns qui siègent au gouvernement et ceux de Bouglione, les seconds sont professionnels et ce n'est pas nous qui les payons !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez toutes les sorties, salles et horaires sur Cinenews

Découvrez le programme
Cinenews Voir les articles de Cinenews