Accueil Société

Suspension des spectacles: «En deux heures, on nous a retiré la prise»

Elles étaient douze institutions culturelles à déposer lundi soir ce recours en extrême urgence au Conseil d’Etat contre la fermeture des salles de spectacles et de cinéma. Très concrètement, elles donnent le détail de leurs pertes humaines et financières.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

Bien sûr, ils donnent des chiffres, le total des pertes et préjudices, mais pas que. Les douze requérants du secteur de la culture qui ont saisi le Conseil d’Etat lundi soir – une action complémentaire à celle introduite par d’autres opérateurs culturels auprès du Tribunal de Première Instance de Bruxelles – parlent aussi de fatigue, de découragement et d’une fermeture qui leur semble « infondée, injuste et complètement disproportionnée ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Otte Gérard, mercredi 29 décembre 2021, 22:20

    Pour ce qui est de retirer la prise, de croo est spécialiste en la matière.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs