Accueil Société

Affaire Duferco: le procès de Serge Kubla s’ouvrira le 19 janvier

Serge Kubla et une dizaine de coprévenus sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour des soupçons de corruption.

Info « Le Soir » - Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Le procès de l’ex-bourgmestre MR de Waterloo, Serge Kubla, s’ouvrira le mercredi 19 janvier prochain devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, a indiqué au Soir le parquet fédéral. Il s’agira de l’audience introductive, qui décidera des modalités pratiques de la suite du procès. Compte tenu de l’encombrement des tribunaux, les débats de fond pourraient commencer plusieurs mois plus tard.

Serge Kubla est renvoyé devant le tribunal, 13 ans après les faits allégués, pour des préventions de corruption dans le dossier Duferco. M. Kubla est suspecté d’avoir corrompu l’ancien Premier ministre congolais Adolphe Muzito, à qui il a reconnu avoir versé une enveloppe de 20.000 euros via l’épouse de ce dernier. L’objectif aurait été d’obtenir pour l’entreprise italo-suisse Duferco l’exploitation d’une mine. Selon le ministère public, il s’agissait d’une avance sur un pot-de-vin bien plus conséquent de 500.000 euros. L’enquête judiciaire, ouverte en 2014, a pu déterminer que la société sidérurgique avait versé sur un compte ouvert par M. Kubla à la banque Pictet, en Suisse, des centaines de milliers d’euros. L’ex-mandataire libéral retirait ces sommes en liquide depuis le Luxembourg.

L’ex-ministre wallon de l’Economie touchait également des frais de consultance pour ses loyaux services, là encore à hauteur de centaine de milliers d’euros. Et toujours via des montages financiers acrobatiques.

Au cours de l’instruction, ouverte en 2015 et confiée au juge Michel Claise, Serge Kubla et deux ex-dirigeants de Duferco avaient été brièvement incarcérés à Saint-Gilles.

Serge Kubla est renvoyé en même temps qu’une dizaine de coprévenus, y compris le groupe Duferco et son ancien comptable, Stephan De Witte. Ce dernier, porté disparu en RD Congo depuis juin 2014, sera jugé par défaut. Contacté, l’avocat de Serge Kubla, Me Denis Bosquet, n’a pas souhaité faire de commentaire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Jean-François Franquin , mercredi 29 décembre 2021, 12:21

    Autant d'années ! Je pense que les politicards étranglent volontairement la justice pour avoir de long délais et bénéficier d'un dépassement de délais raisonnable. Honte au système particratique qui accepte cela .

  • Posté par Drumberg Benoit, mercredi 29 décembre 2021, 10:14

    A quoi bon nous faire croire qu'il va être jugé ? Un procès qui aboutira comme toujours avec ces magouilleurs à un dépassement du délai raisonnable. L'absence de moyens donné à la justice est le moyen que les politiciens ont trouvé pour se mettre à l'abri si par hasard ils sont confondus dans leurs malversations.

  • Posté par Salvo Vince, mercredi 29 décembre 2021, 6:09

    Qu'il retourne là où il est le mieux pour nous : en prison.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko