Accueil Monde

Si la Turquie obtient l’exemption de visas, l’UE pourra les restaurer facilement

Les 28 ont décidé de renforcer une clause qui permettra d’annuler les exemptions de visas. Ce qui ne fait que repousser encore plus l’échéance de la promesse faite par l’UE à Ankara.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Une libéralisation des visas pour quatre pays – la Turquie, l’Ukraine, la Géorgie et le Kosovo – totalisant 120 millions de personnes ? « Ce ne serait pas la chose la plus intelligente à faire en ce moment. Les opinions publiques en Europe, et notamment en Belgique, n’y sont pas très favorables. » Même si tout le monde ne le dit pas si nettement, le secrétaire d’État belge à la Migration et à l’Asile Theo Francken reflétait vendredi un sentiment très répandu parmi les 28 au sujet du projet d’exempter prochainement de visas les ressortissants de ces quatre pays. Mais il semble de plus en plus clair que l’assouplissement de la politique des visas promis à la Turquie pour juin, dans le cadre de l’accord global du 18 mars sur la crise migratoire, n’est pas encore imminent. Tant pour des raisons liées au côté turc, que pour d’autres liées au côté européen.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs