Accueil Belgique

Risque de déshydratation

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

Qu’il s’agisse d’une intoxication alimentaire, d’une gastro-entérite ou d’une indigestion, le risque réside dans la déshydratation. « On s’inquiète, peu importe le diagnostic, en fonction de l’état général du patient. Des signes cliniques tels qu’une peau sèche, un pli cutané persistant, de faibles urines ou une augmentation du rythme cardiaque doivent nous interpeller. D’autant plus en cas de vomissement et de diarrhée persistante », explique Kevin Boulanger, médecin généraliste et fondateur de la plateforme WeLinkCare. « La première chose à faire est de boire beaucoup d’eau. En cas de vomissement important, un antiémétique, une molécule qui empêche de vomir, peut aider. En revanche, l’erreur serait de donner une molécule constipante, qui empêcherait la diarrhée et l’évacuation du virus. En derniers recours, peut se poser la question du lien avec le milieu hospitalier lorsque nous n’arrivons pas à réhydrater le patient de manière orale. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs