Accueil Immo

Immobilier: le marché est-il en train de s’essouffler?

Si 2021 a été un très bon cru pour les achats et ventes de biens, la deuxième partie de l’année a été moins animée. Le début d’une retombée de l’euphorie post-confinement? En 2022, une série d’éléments pourraient en tout cas peser sur le marché.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les années se suivent et décidément se ressemblent sur le marché immobilier. Une fois encore, le secteur a clôturé ses comptes 2021 avec le sourire. Selon le baromètre annuel des notaires, le nombre de transactions a grimpé de 14,3 % par rapport à 2020, année toutefois un peu spéciale, ponctuée de trois mois de confinement. Mais la hausse reste de 10,4 % si l’on compare avec 2019. Et aucune région n’est épargnée par la fièvre acheteuse : elle est à deux chiffres partout : +14,3 % en Wallonie (par rapport à 2020), +11,1 % à Bruxelles et +14,7 % au nord du pays. Elle a aussi son influence sur les prix : +7,5 % pour les maisons et +5,2 % pour les appartements (détails ci-dessous).

Une année « paradoxale »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs