Accueil Opinions Éditos

Il est plus que temps de revoir le Codeco et son système

Le Codeco est revenu sur sa décision de fermer les théâtres et cinémas. De cet épisode houleux, on gardera le souvenir d’une décision politique jugée arbitraire par plusieurs experts scientifiques, d’une impressionnante cacophonie gouvernementale et de la résistance à l’autorité manifestée par une partie de ceux qui sont censés faire respecter ses choix.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Le Comité de concertation a fait marche arrière mercredi, rendant à la culture la liberté qu’elle réclamait à cor et à cri depuis plusieurs jours. Un arrêté royal « réparatoire » prévoit la réouverture des théâtres, des cinémas et des salles de spectacle, moyennant le respect des règles en application avant le 22 décembre.

De cet épisode houleux, on gardera le souvenir d’une décision politique jugée arbitraire par plusieurs experts scientifiques, d’une impressionnante cacophonie gouvernementale et – ce qui est préoccupant pour l’Etat de droit – de la résistance à l’autorité manifestée par une partie de ceux qui sont censés faire respecter ses choix.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 30 décembre 2021, 23:35

    Eh! Oui; simple : ... " Y à ka " ! LOL.

  • Posté par Marlier Jacques, jeudi 30 décembre 2021, 18:35

    Je crois personnellement que jusqu'aux 2-3 derniers CODECO, cet organe a plutôt bien (voire très! bien) joué son rôle. Il faut toutefois que maintenant il se reprenne en mains, notamment en ne cherchant pas trop systématiquement à démontrer son droit à décider sans l'aval des experts. "L'ultracrépidarianisme", ce mal et ce mot tant à la mode actuellement, ne concerne pas uniquement les simples citoyens, mais également nos élus de tous niveaux.

  • Posté par Lambotte Serge, jeudi 30 décembre 2021, 18:31

    Ce n'est pas le Codeco qu'il faut revoir c'est le gouvernement et tous les politiciens: un tas de bons à rien ,de mauvais à tout.

  • Posté par Geyskens Patricia, jeudi 30 décembre 2021, 11:02

    En Belgique le CODECO n’est plus le (Comité De Concertation) mais bien le (Comité De Constipation) et ils cherchent la solution pour voir comment ils peuvent faire CHIER le peuple.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 30 décembre 2021, 10:42

    Donc, réinventons le fil à couper le beurre. Encore, et encore, et encore ... A chaque épisode, c'est pareil, il faut repartir de zéro. Les expériences des crises, pourtant récentes, de 2005-2006 puis de 2009 n'ont été ni retenues ni exploitées. Trop de monde parlent trop, à tort et à travers et en permanence. A tous les niveaux d'ailleurs, tant celui des (beaucoup trop nombreux) soi-disant décideurs que des secteurs, sous-secteurs et sous-sous-secteurs de la population. Tout le monde se mêle de tout et trop rares deviennent ceux qui se souviennent encore de qui est "l'ennemi" ou les "ennemis". Il faut un et un seul commandant sur la passerelle, pas 4.624. Les compétences d'analyse, d'expertise, de communication et de recommandations du Commissaire Corona ne devraient-elles pas être élargies et devenir beaucoup plus centrales, par exemple ? Autre exemple, le Ministre fédéral de la Santé publique ne devrait-il pas, sous l'autorité du 1er Ministre, devenir le seul et unique gestionnaire de cette situation chronicisée ? Les entités fédérées, compte-tenu de la réalité de leurs compétences (pas de ce qu'elles semblent être !) ne devraient-elles pas ne jouer qu'un rôle de consultants, de relai et d'exécution ? Etc ...

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs