Accueil Les 12 visages de l’année 2021

Isabel Díaz Ayuso, l’impératrice de Lavapiés

Cette journaliste au profil atypique pour la droite espagnole préside la Communauté madrilène. Elle a laminé la gauche locale aux élections de mai.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Emotive jusqu’au bout des lèvres, courageuse jusqu’à l’imprudence, d’une désinvolture qui frise l’incontinence ; petite soldate de la politique, dans l’ombre du président du Part Populaire (PP, droite) Pablo Casado depuis ses débuts, humble militante de base, destinée à des postes de subalterne ; issue de la droite madrilène, mais avec une entreprise familiale en faillite et sans nom composé ou MBA bilingue à mettre sur son CV ; solitaire, hermétique dans ses passions. Indépendante depuis l’adolescence, laïque et divorcée ; amatrice de bars, de chiens, de voyages en solo et de balades à travers la campagne. Libérale par nécessité, celle de se faire une place au soleil. Isabel Díaz Ayuso, née à Madrid en 1978, a trouvé son filon sur les réseaux sociaux, alors que personne, au Parti Populaire, ne savait qui elle était.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les 12 visages de l’année 2021

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs