Accueil Monde Europe

Coronavirus: dans l’enclave de Baerle-Duc, le retour du casse-tête frontalier

Elle fait partie des zones frontalières les plus bizarres au monde : l’enclave belge de Baerle-Duc est complètement imbriquée dans les Pays-Bas. Depuis la fermeture, côté néerlandais, de l’horeca et de l’ensemble des commerces dits non-essentiels, la commune est de nouveau le théâtre d’une Europe désunie dans la lutte contre le covid.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Dans le centre de Baerle, il est parfois difficile de savoir si l’on se trouve en Belgique ou aux Pays-Bas, tant les deux pays sont enchevêtrés. De prime abord, l’architecture des maisons diffère peu d’un territoire à l’autre. Nulle part ailleurs, les plaques d’immatriculation néerlandaises et belges se côtoient autant. Les accents des habitants du sud des Pays-Bas sont souvent plus proches de ceux du nord de la Belgique que de ceux de Rotterdam ou d’Amsterdam.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs