Accueil Société Régions Bruxelles

Véhicules interdits à Bruxelles: quatre conducteurs concernés témoignent

Conversion au vélo, nouvelle voiture, contrecoup financier ou plongeon dans l’incertitude : quatre conducteurs concernés par l’interdiction de circuler de leur véhicule racontent leur propre expérience de la zone de basses émissions (LEZ).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La carrosserie présente une couleur indéfinissable. Le mix de violet et de brun détonne. « La peinture n’est pas super bien faite », prévient d’emblée Flavia. Sur la plateforme en ligne Marketplace, cette habitante de la périphérie flamande présente succinctement sa Polo Euro 4. « Climatisation, vitres électriques arrières, capteurs de recul, 171.173 km au compteur. Elle roule bien, mais est à vendre sans contrôle technique. » La trentenaire, qui en demande 1.500 euros, insiste : « Le prix est négociable !! » En ce mois de décembre 2021, cette mère de famille ne tergiverse pas. Même bradée, sa Volkswagen doit partir. Le 1er janvier 2022, les véhicules de norme Euro 4 ne pourront plus circuler dans la capitale. L’explication se trouve du côté de la zone de basses émissions (LEZ) de Bruxelles. Instauré en 2018, le dispositif interdit chaque année une nouvelle catégorie de véhicules notablement polluants. Les autorités souhaitent ainsi rehausser la qualité de l’air, notoirement très mauvaise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

48 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 11 janvier 2022, 19:24

    Plusieurs études scientifiques sérieuses ont montrées que le 30 Kmh augmentait la pollution et rallongeait le temps de parcours SAUF sauf ... pour les Escrolos !

  • Posté par Vdrme Marc, jeudi 6 janvier 2022, 13:21

    Et les avions vont voler à vide

  • Posté par Guiot Philippe, mercredi 5 janvier 2022, 13:18

    Prenons un exemple concret : vous habitez en périphérie bruxelloise et devez vous rendre en ville et passer par ces fameux LEZ (et retour bien évidemment). Vous roulez 50Km pour ce faire (c'est énorme je sais, mais je simplifie). Votre véhicule consomme - disons - 3 litres de carburant pour ce trajet. Chiffre à comparer au chauffage au mazout qui tourne (pour les entreprises) de 7 à 20 h. Quand on sait qu'un ménage consomme +/- 2.500 litres de mazout par an (pour 300 jours d'utilisation) cela représente 8 litres/jour. J'imagine que la consommation des entreprises est de très loin supérieure à cette valeur. Et encore, je ne pense pas que les chaudières au mazout soient équipées de filtres à particules ! Je suis dès lors certain que ce raisonnement devant un Tribunal vous permettrait de contester l'iniquité des amendes infligées.....

  • Posté par Raurif Michel, lundi 3 janvier 2022, 14:44

    Le LEZ est uniquement fait pour faire rentrer de l'argent dans la poche du gouvernement !! Rien d'autre et ne venez pas me dire le contraire ! A qui profite le crime ? On se demande, à la lecture des avis à quoi sert le contrôle technique des véhicules ?

  • Posté par Maggiore Maurizio, samedi 1 janvier 2022, 20:45

    Informez SVP le prof. Contino du scandale dieselgate. Les diesels Euro 5 et les premiers Euro 6 (tous, pas seulement les VW) n’émettent peut etre plus de particules que les Diesels plus modernes, mais ne sait il pas qu’ils emettent 5 a 10 fois plus NOx de ce qu’ils etaient censés émettre ?

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs