Accueil Culture

Coronavirus: monde de la nuit et spectacles sont bien les perdants de la crise

Un recensement des jours de fermeture imposés dans la gestion de crise montre que cinémas et salles de spectacle ont passé plus de la moitié de la période portes closes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 7 min

La culture, mouton noir des gouvernements ? Le secteur, expressément déconfiné, a-t-il effectivement plus souffert que d’autres des restrictions imposées dans le cadre de la gestion de crise covid ? Un recensement des fermetures et contraintes de fonctionnement imposées au fil des CNS (Conseil National de Sécurité) et Codeco (Comité de concertation) depuis le début de la crise covid montre qu’une partie de la culture n’a pu fonctionner « normalement » que quelques jours, à la faveur du CST (Covid Safe Ticket). Le Soir a classés les 662 jours entre le 10 mars 2020 et le 31 décembre selon quatre catégories pour identifier l’activité de dix secteurs d’activité (voir ci-contre) : ouvert, ouvert avec des restrictions légères, ouvert avec de fortes restrictions susceptibles de fortement limiter l’activité et fermé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Durieux Karine, vendredi 31 décembre 2021, 13:58

    Un certain malaise devant ces graphiques: quoi, l'école serait la seule à avoir connu des "congés normaux" depuis le 10 mars 2020? Aucun des autres secteurs cités n'a donc connu le moindre jour de congé? Travail 365 jours sur 365 pendant 660 jours? La présentation "en gris pour ne pas fausser la donne" laisse à tout le moins perplexe! Autre grand secteur absent de cette comparaison : celui des soins de sante...Combien de jours de travail avec restrictions (légères ou fortes ou parfois totales) dans ce secteurs???

  • Posté par noel lelon, vendredi 31 décembre 2021, 11:48

    1) Exact, le lobby des marchands de soupe était plus menaçant pour certains politiques que le lobby du monde artistique (svp n'écrivez plus "culture", celle-ci est bien plus large que le seul artistique), ils ont donc reçu une plus grande part de l'argent que l'honnête citoyen paye, lui, grâce à l'impôt, aux taxes et redevances en tous genres. 2) Le monde artistique défend toujours son activité en argumentant de sa richesse intellectuelle, mais dès qu'on parle de perte on ne traite jamais que des pertes financières. Quel est l'objet de la perte en fin de compte ?

  • Posté par L. Jean-Christophe, vendredi 31 décembre 2021, 20:37

    @ stuck truc much https://youtu.be/7weqvN-hGc0 poésie

  • Posté par Staquet Jean-Marie, vendredi 31 décembre 2021, 20:04

    Jl machin : https://youtu.be/zaYnOVM3Us0

  • Posté par L. Jean-Christophe, vendredi 31 décembre 2021, 19:56

    @Staquet Jean-Marie https://youtu.be/Dxzx1YytRnQ

Plus de commentaires

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs