Accueil Société Régions Bruxelles

La liste des véhicules interdits à Bruxelles s’allonge le 1er janvier

Une période de transition est prévue pour trois mois jusqu’au 1er avril 2022, date à partir de laquelle les conducteurs en infraction recevront une amende de 350 euros.

Temps de lecture: 2 min

La Zone de Basses Émissions (LEZ) à Bruxelles franchira une nouvelle étape le 1er janvier avec l’interdiction des véhicules diesel de norme Euro 4 afin de réduire la pollution de l’air.

Ces voitures, camionnettes, bus et minibus ne pourront plus circuler au sein de la LEZ, qui couvre les 19 communes bruxelloises. Environ 76.500 véhicules de 11 ans et plus, immatriculés en Belgique et qui circulent en Région bruxelloise, sont concernés (dont 25.000 immatriculés à Bruxelles).

Selon Bruxelles Environnement, il s’agit de la dernière génération de véhicules diesel qui ne doit pas être équipée d’un filtre à particules. Ils polluent donc davantage et émettent des quantités importantes de particules fines.

Une période de transition est prévue pour trois mois jusqu’au 1er avril 2022, date à partir de laquelle les conducteurs en infraction recevront une amende de 350 euros.

Bruxelles Environnement s’attend à un effet conséquent. Selon une étude qui a évalué 130.000 véhicules différents en conditions réelles dans la capitale, les voitures diesel Euro 4 étaient responsables de près de la moitié des émissions de particules mesurées à l’échappement et d’un quart des émissions d’oxyde d’azote alors qu’elles ne représentaient que 12% du parc automobile testé.

Les voitures (de la catégories M1), les (mini)bus (de la catégorie M2), les bus et autocars (de la catégorie M3) ou les camionnettes (de la catégorie N1, à l’exception des véhicules N1 avec le code carrosserie BC) qui roulent au diesel avec la norme Euro 0, 1, 2 et 3 ou à l’essence avec la norme Euro 0 et 1 sont déjà interdits à la circulation.

D’après l’Agence européenne de l’environnement, la pollution de l’air cause environ 9.000 décès prématurés chaque année en Belgique, dont 1.000 à Bruxelles, ainsi que des maladies cardio-vasculaires ou du système respiratoire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lora Garcia Javier, dimanche 2 janvier 2022, 13:56

    Encore un scandale: et le chauffage au gaz? Aucune mesure pour inciter les copros à changer les vieilles chaudières. C'est plus facile d'interdire les voitures, y compris celles que l'on n'utilise presque jamais.

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo