Accueil Société

Coronavirus: une hausse des contaminations, mais moins de décès et hospitalisations (infographie)

Le taux de reproduction du virus est inférieur à 1, cela signifie que l’épidémie tend à ralentir.

Temps de lecture: 1 min

Entre le 22 et le 28 décembre, 7.819 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, soit une nouvelle hausse, de 11 %, par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour samedi matin. Depuis le début de la pandémie en Belgique, plus de 2,1 millions d’infections au coronavirus ont été diagnostiquées.

Sur la même période, 28 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (-22 %), portant le bilan à 28.331 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

Près de 64.000 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 12,8 %.

Entre le 25 et le 31 décembre, il y a eu en moyenne 140 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une baisse de 8 % par rapport à la période de référence précédente. Au total, 1.761 personnes sont encore hospitalisées en raison du covid-19, dont 532 patients traités en soins intensifs.

Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 0,97. Lorsqu’il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à ralentir. L’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 901 sur 14 jours.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Ernotte Sébastien, samedi 1 janvier 2022, 13:06

    De toutes façons les "cas" ne veulent plud rien dire. Ce sont les lits en USI qui comptent. Et cela fait belle lurette que la situation dans les hôpitaux est exactement comme avant covid. Ce sars cov2 devient endémique comme les 5 autres coronavirus avant lui. 2022 sera la fin de la pensée unique et l année de la réconciliation des humains.

  • Posté par Eygalieres Benjamin, samedi 1 janvier 2022, 21:18

    En effet la pensée sera cynique ou inique ou les deux

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 1 janvier 2022, 16:53

    <2022 sera la fin de la pensée unique>... Vous allez enfin fermer votre sale g..... de manipulateur malfaisant <Ernotte> ? Impossible ça !

  • Posté par massacry olivier, samedi 1 janvier 2022, 14:18

    <De toutes façons le "cas Ernotte" ne veut plus rien dire> !

  • Posté par José Dehove, samedi 1 janvier 2022, 11:43

    Le nombre de reproduction publié ce jour sur le site de la VUB s'élève à 1,4.... soit près de 50 % en plus du taux de reproduction calculé par Sciensano . (...) Le "taux de reproduction" calculé par Sciensano est une méthode qui leur est spécifique et qui tient compte en réalité de deux paramètres , d'une part le nombre de nouvelles contaminations mais d'autre part un paramètre lié à la virulence du virus. Il en résulte une valeur qui peut parfaitement être inférieure à 1 (et même largement) alors que le nombre de contaminations augmente lui fortement (lorsque la virulence diminue). Ce paramètre calculé par Sciensano ne peut en aucun cas être appelé "taux de reproduction". Ce serait en situation d'examen dans l'enseignement supérieur un motif suffisant d'échec et de renvoi à la session d'examens suivante.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko