Accueil Société Régions Bruxelles

Bus caillassés, voitures incendiées…: un Nouvel An agité dans plusieurs villes du pays (photos et vidéos)

La police est intervenue à 395 reprises à Bruxelles dans la nuit de vendredi à samedi à l’occasion du Nouvel An, rapporte la porte-parole de la zone Bruxelles-Ixelles, Ilse Van de keere.

Temps de lecture: 4 min

La police est intervenue à 395 reprises à Bruxelles dans la nuit de vendredi à samedi à l’occasion du Nouvel An, rapporte la porte-parole de la zone Bruxelles-Ixelles, Ilse Van de keere. Plusieurs dizaines de personnes ont fait l’objet d’une arrestation administrative.

Un dispositif intrazonal spécial, recouvrant le territoire des six zones de police bruxelloises et géré depuis le nouveau centre de crise régional, avait été établi pour la nuit de la Saint-Sylvestre.

Les forces de l’ordre sont intervenues à 116 reprises dans la zone Bruxelles-Ouest et à 110 reprises dans la zone Bruxelles-Ixelles, où elles ont procédé respectivement à 30 et 44 arrestations administratives. Quatre arrestations judiciaires ont également eu lieu dans la zone Midi.

belgaimage-185956639-full

BELGIUM BRUSSELS NEW YEAR 2022

BELGIUM BRUSSELS NEW YEAR 2022 (3)

epaselect BELGIUM BRUSSELS NEW YEAR 2022

Les zones Midi, Marlow (Uccle/Watermael-Boitsfort/Auderghem), Montgomery et Bruxelles-Nord ont recensé ensemble 169 interventions et 55 arrestations administratives.

Le Service d’Incendie et d’Aide médicale urgente (SIAMU) a été appelé 35 fois pour du mobilier urbain en feu, principalement des poubelles. Six interventions ont également eu lieu pour des voitures incendiées dans les zones Bruxelles-Ixelles (1), Bruxelles-Ouest (2), Midi (2) et Bruxelles-Nord (1).

Au total, les pompiers sont intervenus 72 fois et 120 ambulances ont été appelées.

La Stib a fait état de plusieurs dégradations de bus, trams et abris de bus, sans en préciser l’ampleur. Sur demande de la police et en raison d’une affluence massive, la station Anneessens a été fermée dans la soirée.

« C’était chaud dans les rues de Bruxelles. Il y a eu des dégâts sur nos véhicules tram et bus. Ce sont surtout des jets de projectiles. Cela a eu pour conséquence de casser les vitres. Nous avons tout mis en œuvre pour assurer la sécurité de notre personnel et des voyageurs », a expliqué An Van hamme, porte-parole de la Stib, à nos confrères de Sudinfo.

Anvers

La nuit de la Saint-Sylvestre n’a pas été de tout repos pour la police anversoise, qui a dû intervenir en plusieurs endroits de la métropole, a-t-elle indiqué samedi. Au total, 58 personnes ont été interpellées.

Des fauteurs de trouble ont jeté des projectiles sur les forces de l’ordre et les ont visées avec des tirs de mortiers d’artifices, dirigés à l’horizontale.

Des vidéos à consulter ici, ici, et ici.

En plusieurs endroits de la ville, des incendies ont été allumés. Ce fut le cas à Berchem où des cyclomoteurs et des abribus ont été détruits.

Au total, la police anversoise a interpellé 58 personnes. Quarante-sept ont été arrêtées administrativement et 11 judiciairement.

En raison des nombreux incidents, la police anversoise n’a pas été en mesure de vérifier si tous les restaurants respectaient l’heure de fermeture obligatoire fixée à 23h00. « Nous pensons que cette règle a été bien respectée, car il y avait beaucoup de monde dans les rues après 23 heures. Ces personnes venaient probablement d’établissements qui ont fermé leurs portes à cette heure-là », a indiqué Wouter Bruyns, porte-parole de la police.

En province de Flandre orientale, plusieurs incidents ont également émaillé la nuit du Nouvel An. A Gand, un groupe de jeunes a ainsi lancé des tirs de mortiers sur des véhicules de police. Des renforts ont été appelés et le calme est rapidement revenu. Les services de secours ont par ailleurs été appelés à intervenir pour plusieurs accidents de feux d’artifice et des petits incendies.

Ans

Des débordements impliquant une vingtaine de jeunes encagoulés ont eu lieu à Ans durant la nuit de vendredi à samedi, a indiqué le commissaire et chef de corps faisant fonction de la zone de police d’Ans/Saint-Nicolas, Philippe Giroulle, confirmant une information de Sudpresse.

Les faits se sont déroulés aux alentours de 00h30 au niveau de la place Nicolaï. La zone de police d’Ans/Saint-Nicolas a été prévenue de débordements causés par un groupe d’individus. Sur place, les agents de police, souhaitant éviter un affrontement, ont constaté que le groupe composé d’une vingtaine de jeunes était en possession de barres de fer. Des pavés et des feux d’artifice ont également été utilisés comme projectiles.

Des renforts des zones de police voisines et de la police fédérale ont été sollicités et les jeunes se sont rapidement dispersés. Deux policiers ont été blessés lors de ces évènements mais l’un d’eux a pu reprendre le travail. L’enquête est en cours afin de tenter d’identifier les auteurs de ces débordements prémédités.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

40 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 2 janvier 2022, 16:56

    Je savais que Ecolo-Groen ferait de BXL la première ville "Anti-voiture" du pays ... mais pareille démonstration enflammée me laisse ... carbonisé ?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 2 janvier 2022, 11:28

    N'est-il pas indigne d'un journal comme le Soir de laisser publier la plupart des commentaires ci-dessous (attaque ad hominem, incitation à la haine si pas au meurtre, insulte, grossièreté, ...). La rédaction le permettrait-elle dans le journal/papier ?

  • Posté par Usual Suspect, dimanche 2 janvier 2022, 18:04

    Chère Marie-Rose, ne trouvez-vous pas plus encore indigne de laisser en liberté des individus réellement violents, qui cassent et qui agressent sans raison ?

  • Posté par Staquet Jean-Marie, dimanche 2 janvier 2022, 11:40

    Bonne année, Marie-Rose! On constatera assez vite que votre chasse aux commentaires « inconvenants » passe avant la chasse aux comportements anti-Covidecéfeuh (pour parler en bon belge). Quant aux faits proprement dits… quelques voitures brûlées, pas de quoi en faire un plat face à la menace covid-populiste, n’est-ce pas?

  • Posté par Staquet Jean-Marie, dimanche 2 janvier 2022, 11:10

    Je suis rassuré, Bertrand Martin Roland le Warrior est revenu d’Ukraine, où il a nettoyé les ch… du Marriott de Kiev. Toujours vivant, donc. Après un tel stage de remise en condition et de cassage de virus gastro-intestinal russkoff, Covidator est prêt à mettre son masque pour aller nettoyer les « quartiers » de tous ces Covidiots®!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo