Accueil Société

Vers un assouplissement des mesures sanitaires? Marc Van Ranst ne s’y oppose pas

« Quand la sévérité clinique d'une maladie est moindre, on peut alléger les mesures draconiennes », a déclaré l’expert ce lundi.

Temps de lecture: 1 min

Le Comité de concertation de jeudi approche et Marc Van Ranst fait le point sur la situation sanitaire. Alors que le variant omicron progresse, le virologue estime que la Belgique va davantage être concerné par une « vague d’absences » qu’une « vague de contaminations ».

« Quand la sévérité clinique d'une maladie est moindre, on peut alléger les mesures draconiennes », a-t-il déclaré au micro de VTM ce lundi. « On prend peut-être un risque sur le plan épidémiologique, mais je pense que ce risque peut être contrôlé. »

Marc Van Ranst ne s’oppose pas à un changement au niveau des règles de quarantaine, mais estime que pour le reste, il vaut mieux se montrer prudent, car nous sommes actuellement « dans la phase ascendante de la courbe ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko