Accueil Sports Football Football belge Standard

Notre série «Que sont-ils devenus?»: Christian Piot, toujours sur la route à 74 ans

Gardien emblématique du Standard et des Diables, le natif d’Ougrée a vu sa carrière stoppée brutalement par une blessure au genou alors qu’il n’avait que 30 ans : toujours bon pied bon œil, il livre des repas aux quatre coins de la province de Liège.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Imaginez la scène. La table est dressée. Bougies allumées. Vin décanté dans une carafe. Vous n’attendez plus que le repas, commandé chez le traiteur « Les petits plats de Domi ». On sonne. C’est précisément le livreur. Taille moyenne, bonne bouille. Des mains comme des battoirs. Qui alors réalise que le gars en question était dans les années 60-70 l’un des meilleurs gardiens de but du monde ? « Sans doute LE meilleur », disait Eusebio, monument du football portugais.

« Parfois, des gens me reconnaissent. Parfois, pas. Cela n’a aucune importance », assure Christian Piot. « L’essentiel réside dans le fait que j’aime ce que je fais. Je voyage. Je reste actif. Je me rends utile. J’ai une existence sociale. Tout pour me plaire. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs