Accueil Culture

Marc Johnson, «Overpass»

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 1 min

Le contrebassiste américain Marc Johnson a joué longtemps en trio avec Bill Evans. Et il reprend ici en solo le Nardis de Miles Davis, le Freedom Jazz Dance d’Eddie Harris, le Love Theme from Spartacus d’Alex North, qu’Evans jouait toujours sur scène. Il y ajoute cinq compositions, dont And Strike Each Tuneful String, inspiré de la musique burundaise et où il montre toute sa dextérité. Dans l’ensemble, c’est cependant un album cool, méditatif, profond, que l’on écoute avec une attention soutenue.

ECM

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs