Accueil Société

Un poème de Sappho daté grâce aux étoiles

Une énigme vieille de quelque 2.500 ans, mêlant art et étoiles, vient d’être résolue.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Une énigme vieille de quelque 2.500 ans, mêlant art et étoiles, vient d’être résolue. Depuis la nuit des temps, les petits points scintillants chaque nuit sur fond de bleu profond sont les principales horloges de l’humanité. Pour qui sait les lire, ils sont autant d’indices temporels disséminés dans les œuvres des peintres mais aussi des écrivains.

« La Lune s’est couchée, ainsi que les Pléiades ; il est minuit, l’heure passe, et je dors solitaire. » Ainsi s’exprimait Sappho, poétesse grecque connue pour ses évocations de la passion amoureuse homosexuelle, dans un des rares extraits qui ont réussi à franchir les siècles jusqu’à nous. A partir de ces quelques mots, et partant de l’hypothèse qu’ils décrivent une scène vécue, une équipe internationale d’astrophysiciens estime que le texte a été composé en hiver. Plus exactement entre le 25 janvier et le 6 avril de l’an 570 avant Jésus-Christ.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs