Accueil Culture Musiques

Spécial solos: seul face à sa sensibilité

L’artiste seul face à son instrument et à lui-même. Au piano, au trombone et à la contrebasse. Et à la guitare avec Alex Beaurain, un Français installé à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

C’est un exercice périlleux que le solo. Pour l’artiste évidemment, qui ne peut compter que sur lui-même. Pour l’auditeur aussi : ce n’est pas une musique de décor sonore qu’un album solo, il faut écouter attentivement pour pouvoir apprécier, aimer, applaudir. Et si c’est encore aisé d’écouter une guitare ou un piano solo, ce ne l’est plus autant pour une contrebasse et un trombone. Et pourtant Lindgren, Weber et Johnson nous font vibrer autant que Beaurain et Burger, vous le lirez ci-dessous.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs