Accueil Monde France

France: le gouvernement entravé sur le pass vaccinal

Coup de théâtre à l’Assemblée nationale dans la nuit de lundi à mardi où l’examen du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal a fait l’objet d’une suspension surprise, après qu’une majorité de députés ont refusé par un vote à main levée la poursuite des débats.

Temps de lecture: 3 min

Une « amicale de l’irresponsabilité ». C’est ainsi que le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a qualifié ce qui s’est passé dans la nuit de lundi à mardi à l’Assemblée nationale. Alors que les députés devaient procéder en urgence à l’examen du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal (le nouveau sésame pour accéder aux lieux très fréquentés ne sera plus accordé moyennant un test de dépistage négatif mais seulement après l’obtention d’un schéma vaccinal complet), la séance a été suspendue peu après minuit. Des élus d’opposition étaient arrivés en nombre pour mettre la majorité en défaut et demander un ajournement des débats. Pour le Rassemblement national et la France insoumise, pas de surprise. Ces deux partis sont opposés à la mesure sanitaire. Mais s’agissant des élus de droite (LR) qui avaient annoncé qu’ils voteraient la nouvelle loi au nom de l’esprit de responsabilité, le coup tactique a pour le moins surpris.

L’« impréparation » du gouvernement

La candidate à la présidentielle, Valérie Pécresse, favorable au pass vaccinal, a été sommée de clarifier la position de son camp. « Soit Mme Pécresse ne tient pas ses troupes, soit cela s’appelle de la duplicité », a accusé la ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin. « Nous avons un rassemblement de sensibilités et tout le monde ne pense pas la même chose », a argué Valérie Pécresse, fustigeant de son côté l’« impréparation » du gouvernement.

Malgré ce couac, le gouvernement espère toujours aboutir à une mise en œuvre du nouveau pass vaccinal à la mi-janvier. L’examen du texte devait reprendre ce mardi soir à l’Assemblée et cette fois, jusque tard dans la nuit si nécessaire.

Le pass vaccinal veut convaincre les 5 millions de Français qui n’ont encore reçu aucune injection. La vague omicron déferle à une vitesse vertigineuse dans l’Hexagone (le cap des 300.000 contaminations par jour va être franchi, selon le ministre de la Santé Olivier Véran) alors même que la souche delta du coronavirus continue de sévir. Lundi, la mort d’Igor Bogdanoff, six jours après celle de son frère jumeau Grichka, a saisi l’opinion. Les deux jumeaux, concepteurs de l’émission populaire Temps X dans les années 80, étaient atteints du covid et n’étaient pas vaccinés.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs