Accueil Société

Imposer la «déconnexion numérique»?

Le 1er février, les fonctionnaires fédéraux ne pourront plus être appelés en dehors des heures de travail. Dans le privé, ça doit se négocier.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 1 min

A partir du 1er février, les 65.000 fonctionnaires fédéraux ne pourront plus être appelés par leur supérieur en dehors des heures normales de travail, sauf « en cas de circonstances exceptionnelles et imprévues qui impliquent une action qui ne peut attendre la prochaine période de travail ». Et pour éviter les pressions, une seconde disposition stipule qu’un agent « ne peut subir aucun désavantage s’il n’a pas répondu au téléphone ou n’a pas lu un message en dehors des heures normales de travail ».

La ministre de la Fonction publique, Petra De Sutter (Groen), a pris cette circulaire afin d’encadrer le « droit à la déconnexion », ceci « dans le cadre de la lutte contre le stress professionnel excessif et le burn-out ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, mercredi 5 janvier 2022, 23:55

    « Burn out » et fonctionnaires fédéraux dans la même phrase, cela laisse rêveur

  • Posté par COURARD DIDIER, mardi 11 janvier 2022, 11:39

    Pauvre ignorant médisant

  • Posté par bo 19, mercredi 5 janvier 2022, 11:54

    déjà que lorsqu'on appelle pendant les heures de bureaux ils ne répondent pas donc en fait il faut retirer les téléphones

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs