Accueil Monde France

«Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder»: les propos de Macron interrompent le projet de loi sur le pass vaccinal

Dans un entretien dans la presse, le président français a déclaré : « Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie ».

Temps de lecture: 2 min

L’examen du projet de loi sur le pass vaccinal a été de nouveau suspendu en pleine nuit mercredi, comme la veille, en raison du chaos provoqué dans l’hémicycle par les propos du président Macron disant vouloir « emmerder » les non-vaccinés.

« Les conditions d’un travail serein ne sont pas réunies », a déclaré le président de séance, Marc Le Fur (LR), en annonçant que les débats reprendraient mercredi à 15 heures0.

Dans un entretien dans la presse, le président français a déclaré : « Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie. »

Le début de l’examen du texte la veille avait déjà été marqué par un vote dans la nuit refusant la poursuite des débats.

Un compromis a toutefois déjà été dégagé sur l’application du pass vaccinal aux mineurs, qui ne serait appliqué qu’à « l’âge à partir duquel un mineur peut se faire vacciner contre le covid sans l’accord parental », soit 16 ans.

Le gouvernement vise toujours une adoption définitive en fin de semaine ou début de semaine prochaine du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, avant une entrée en vigueur au 15 janvier.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Druide David, mercredi 5 janvier 2022, 9:52

    Macron perd la boule, ça fait longtemps qu'il n'a pas sucé une bite

  • Posté par Esgain Nicolas, mercredi 5 janvier 2022, 8:20

    Un président ne devrait pas dire ça lol

  • Posté par M. G., mercredi 5 janvier 2022, 7:07

    Il a bien raison .... mais sur la manière, il y a à redire.

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 5 janvier 2022, 9:54

    Il aurait mieux valu imposer purement et simplement la vaccination (mais on suppose qu'il n'y avait pas de majorité pour ça) plutôt que de chercher à emmerder qui que ce soit (ce qui n'est pas le rôle du Président). Il aurait mieux valu aussi que le Président de tous les Français s'abstienne de dénier à certains d'entre eux leur qualité de citoyen. Ces propos sont extrêmement grave et font douter que ce Monsieur soit authentiquement un libéral. Le fondement du libéralisme, c'est justement l'universalité de la citoyenneté.

  • Posté par Jean Luc, mercredi 5 janvier 2022, 7:21

    Pourquoi, il aurait mieux valu de la langue de bois?

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs