Accueil Monde France

«Une onde de choc»: la presse française réagit aux propos de Macron sur les non-vaccinés

Emmanuel Macron a affirmé vouloir « emmerder » les non-vaccinés dans un entretien accordé au Parisien. Des mots très forts qui ont provoqué de vives réactions au sein des médias hexagonaux.

Temps de lecture: 2 min

A quelques mois de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron s’est livré sans détour lors d’un entretien accordé au Parisien. En affirmant vouloir « emmerder » les non-vaccinés, le président de la République a provoqué une véritable « onde de choc » qui a fait trembler la classe politique. « Ce sont des mots qui, à coup sûr, vont marquer la campagne présidentielle », écrit Le Parisien. « Et qui chamboulent à tous les niveaux l’actualité politique », continue le quotidien francilien.

« Macron en zone rouge », titre à son tour Libération. Pour le quotidien de gauche, si la phrase la plus commentée du chef du chef de l’État dans son interview au Parisien est celle sur son « envie » d’« emmerder » les non-vaccinés, une autre risque de faire des dégâts politiques beaucoup plus importants : « Un irresponsable n’est plus un citoyen. »

De son côté, Le Monde parle d’une « offensive réfléchie contre les non-vaccinés » dont l’audace pourrait être saluée. « Au risque de braquer les Français les uns contre les autres, Emmanuel Macron assume désormais ouvertement mener une bataille sans merci contre les non-vaccinés », écrit le quotidien national de référence.

Le Figaro a lui aussi réagi. « Rarement, pour ainsi dire jamais, un chef de l’Etat sous la Ve République ne sera allé aussi loin dans la stigmatisation d’une catégorie de Français », résume le quotidien de la droite française dans une tribune.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

79 Commentaires

  • Posté par massacry olivier, jeudi 6 janvier 2022, 18:32

    Alerte à 12:11 Peeters le croisé de mauvaise foi affiche sans vergogne son penchant pour le pire des révisionnismes, son soutient à l'idéologie nazie : https://www.lesoir.be/node/415865/comments?page=1

  • Posté par Deladrier-rase , mercredi 5 janvier 2022, 16:49

    Quand 100% seront vaccinés il n'y aura plus que des vaccinés au soins intensifs, mais il y en aura... ce sera qui le bouc émissaire à ce moment-là? Je suis vacciné (3) mais marre de ces approximations soi-disant scientifiques.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 5 janvier 2022, 20:47

    @Deladrier-rase . Pour l'expliquer autrement que Monsieur MASEN. Mathématiquement , avec une population A de 100% vacciné, il ne peut qu'y avoir 100% de vaccinés à l'hosto; au resto; à la patinoire; à l'église et même ... au boxon ! MAIS comme la vaccination est très efficace contre "les formes Covid GRAVE" ... il n'y en aura que très peu de A en USI ! (Et un peu plus de A pour les formes bénigne Covid ). Par contre si on avait une population B de 100% Non Vaccinée , on aurait toujours 100% de "non vacciné" à l'hosto; etc ... SAUF QUE numériquement (si les population A et B ont le même nombre), les malades chez B seront beaucoup plus nombreux que le groupe A grâce à la vaccination (jusqu'à 8x plus en fonction de l'âge). Voilà; rien de magique.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 5 janvier 2022, 17:58

    <Deladrier>, même s'il y avait 100% de personnes vaccinées, il y aurait en effet probablement encore des hospitalisations en soins intensifs. Mais quasi certainement, un nombre beaucoup plus réduit... Quant à la liste des "hyper" toxiques, ne surtout pas oublier l'un des pire ; l'abruti malfaisant intégral : <Ernotte> !

  • Posté par Ernotte Sébastien, mercredi 5 janvier 2022, 17:29

    Bien dit! Beaucoup de vaccinés se réveillent aussi concernant les mesures et les folies de nos dirigeants. Tous unis contre ces toxiques VanRanst, VDB, Morreale, Maron et DeCroo.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs