Accueil Société

Des champignons contre la dépression

Une molécule issue de champignons hallucinogènes pourrait être transformée en médicaments. Les résultats sont encourageants, mais la controverse fait rage, parce que les psilocybes sont officiellement illégaux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La psilocybine, une substance contenue dans certains champignons, a donné d’excellents résultats sur certains patients atteints de dépression profonde et résistante aux traitements traditionnels. La substance a été identifiée en 1958 par Roger Heim, directeur du muséum en France, qui étudia les champignons en question au Mexique, où ils sont utilisés dans certains rituels. L’histoire retient qu’il en testa l’effet sur lui, en retirant une impression de « paradis », mais racontant aussi que le plancher lui semblait devenir concave et ses difficultés lors de la « descente ». Des effets comparables décrits par de nombreux consommateurs de champignons hallucinogènes, que l’on retrouve fréquemment dans les saisies des services de police. Vu le danger de leur usage, la culture et le trafic de ces champignons sont en effet interdites par la loi, mais assez largement répandus et aisés à cultiver chez soi, humidité et chaleur suffisant pour en produire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs