Accueil Société

La durée de la quarantaine indiquera votre statut vaccinal

Les nouvelles règles de quarantaine peuvent dévoiler à l’employeur votre statut vaccinal. Or, un employeur n’est pas censé être au courant du statut vaccinal de ses employeurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Les nouvelles règles de quarantaine qui rentreront en vigueur ce lundi 10 janvier ont un effet pernicieux : elles peuvent dévoiler à l’employeur votre statut vaccinal. Étant donné que les covid positifs (qu’ils soient vaccinés ou non) seront couverts par un certificat d’isolement et que les contacts à haut risque qui ont reçu trois doses, deux doses depuis moins de cinq mois ou ont eu la maladie dans les cinq derniers mois ne doivent plus faire de quarantaine, ne seront plus couverts par un certificat de quarantaine que les non-vaccinés ou ceux qui ne sont pas totalement vaccinés. Mais si ceux qui n’auront pas encore reçu leur booster ou sont doublement vaccinés depuis plus de cinq mois ne resteront en quarantaine que trois jours, les non-vaccinés devront observer une quarantaine de six jours. Il sera donc facile pour l’employeur de déduire qu’un travailleur en quarantaine six jours ne peut être que non-vacciné. Or, un employeur n’est pas censé être au courant du statut vaccinal de ses employeurs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Lilien Raymond, jeudi 6 janvier 2022, 18:46

    Stéphan Vande Velde aurait-il peur que Le Soir n'apprenne son statut de non-vacciné ? Quand il parle d'"effet pernicieux", et quand il se réfère au "respect de la vie privée", on peut se demander s'il faut le ranger dans la catégorie des antivax.

  • Posté par Bastin Eric, jeudi 6 janvier 2022, 14:01

    Faut quand même pas déconner. On irait se priver de mesures ou on appliquerait les mêmes à tous pour ne pas dévoiler le statut non-vaccinal des réticents à la vaccination ? Allons ! Je ne suis pas du tout en faveur d'une stigmatisation des non-vaccinés brutale à la Macron mais il ne faut pas pousser non plus dans l'autre sens. Que la petite poignée de non-vaccinés réfractaires assument et subissent les conséquences de la situation dans laquelle ils se mettent volontairement vis-à-vis du reste de la société.

  • Posté par H-DW M, jeudi 6 janvier 2022, 16:33

    Personne n'a que faire des recommandations du Conseil de l'Europe, qui n'est pas une institution européenne.... il suffit pour cela de voir l'attitude de la Flandre dans le dossier de la démocratie locale et le traitement qu'elle réserve aux bourgemestres démocratiquement élus dans les communes à facilités.

  • Posté par Bastin Eric, jeudi 6 janvier 2022, 14:30

    @Peeters R : intéressant, merci. Attendons avec intérêt d'éventuelles plaintes pour "discrimination" devant les cours adéquates et l'on verra bien ce que cela donne, eu égard à la proportionnalité ou non des mesures par rapport à l'objectif sanitaire, et le fait que les mesures visées constitueraient bien ou non une "discrimination" intentionnelle, càd que le traitement différencié ne serait pas seulement une conséquence collatérale du fait de ne pas être vacciné dans le contexte des mesures prises. "Emmerder" délibérément et pour le plaisir les non-vaccinés, non ! Mais le statut de non-vacciné peut avoir des conséquences involontairement "discriminantes" que l'intérêt collectif rend légitimes.

  • Posté par Peeters R, jeudi 6 janvier 2022, 14:15

    Le 27 janvier, le Conseil de l'Europe a signé la résolution 2361, qui recommande que les vaccinations dans les États membres ne soient pas obligatoires. En outre, les personnes qui n'ont pas été vaccinées ne doivent en aucune manière faire l'objet de discrimination.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs