Accueil Monde Union européenne

Union européenne: la France n’aura que peu de patience pour le post-Brexit

La France tient la présidence du Conseil de l’UE et annonce peu sur le post-Brexit. La relation entre Londres et Paris s’est détériorée ces derniers mois.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Tous à Paris. Ce jeudi, les commissaires européens sont conviés dans la capitale française pour le lancement de la présidence du Conseil de l’UE (PFUE). Le gouvernement a déjà annoncé la couleur dans ses priorités, c’est une présidence qui se voudrait extrêmement sobre sur le post-Brexit, mentionné dans un paragraphe aux côtés d’Andorre, Saint-Marin et Monaco. La France promet surtout de veiller « à préserver l’unité des États membres et au respect par le Royaume-Uni de ses engagements » de l’accord de retrait ou commercial.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bartet Guy, jeudi 6 janvier 2022, 11:17

    Dans le dernier paragraphe, le journaliste devra s'inscrire aux cours de français que la France est prête à donner. On y parle de la langue, français avec une minuscule, et non des gens, Français avec une majuscule.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 6 janvier 2022, 8:57

    Bonté divine ! Qu'en pense Buckingham Palace ? Rien, naturellement, puisque c'est interdit. La dignité y empêche de se soucier de l'efficience ...

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs