Accueil Monde Union européenne

Pas plus qu’en Allemagne, l’obligation vaccinale ne passe pas comme une lettre à la poste en Autriche

Le projet de loi est face à plusieurs obstacles. L’obligation vaccinale doit entrer en vigueur le 1er février.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Six cents euros tous les trois mois. C’est ce que devraient payer les récalcitrants au vaccin en Autriche à partir du 1er février. Début décembre, le pays a été le premier en Union européenne à annoncer cette mesure, mais aussi l’un des rares Etats démocratiques à aller dans cette direction. Et la décision avait mené des dizaines de milliers d’Autrichiens dans la rue. Aujourd’hui, des doutes émergent, y compris au sein du gouvernement.

Car poser sur la table l’idée de l’obligation vaccinale ne dit rien de la complexité d’une telle mesure. Surtout dans la période grise qu’omicron a ouverte. La ministre autrichienne de la Constitution a indiqué fin décembre que l’obligation vaccinale ne peut se concrétiser que si les vaccins sont réellement efficaces contre le variant. Ce qui, a-t-elle précisé, semble être le cas. Si la vaccination ne suffit pas à protéger contre omicron ou un nouvel arrivé, les choses devraient changer, a-t-elle indiqué à l’agence de presse APA.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs