Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: un automobiliste poignarde l’agent qui lui inflige un PV

L’agent dressait un procès-verbal.

Temps de lecture: 1 min

Un agent de la Ville de Bruxelles, chargé de contrôler le stationnement, a été poignardé le 28 décembre aux abords du quartier européen, annoncent nos collègues de RTL Info. Il dressait un procès-verbal lorsque l’automobiliste sanctionné lui a assené plusieurs coups de couteau.

L’employé est aujourd’hui en incapacité de travail. Il est très choqué, mais nous n’en savons pas plus sur son état de santé. Une enquête a été ouverte.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, jeudi 6 janvier 2022, 20:08

    Ce n'est pas un agent de police, c'est un employé soit de Brussels-parking soit d'une entreprise privée. Le problème de base est l'illégimité de percevoir des redevances pour l'utilisation de l'espace public (la rue est à tout le monde, elle n'est pas propriété de l'Etat ou la commune !). Cela ne justifie aucun acte de violence, bien sûr. Mais cela n'arriverait pas si on n'emm... pas les automobilistes de toutes les façons possibles. À la fin, ils perçoivent bien que les autorités sont leur ennemi et qu'on les discrimine en tant que citoyens. Certains réagissent comme on le fait face à un ennemi. Ce n'est pas excusable mais c'est compréhensible. La solution ? Ne plus apposer de contraventions (oups! parlons politiquement correct : "de demande de paiement").

  • Posté par Giefvan Agathe, jeudi 6 janvier 2022, 20:12

    Les politiciens bruxellois n'ont pas le franc-parler de O-macron. Je vois bien Elke Vdb ou Rrrüdi proclamer : "Les automobilistes j'ai envie de les emmerder. On ira jusqu'au bout. Conduire une voiture est irresponsable. Quand on est irresponsable on n'est plus citoyen. Donc la chasse est ouverte."

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 6 janvier 2022, 13:14

    Cet agent ne "dressait pas un procès-verbal" (ce dont-il n'a pas le pouvoir) mais apposait un bon de redevance en matière de stationnement payant à un automobiliste qui avait soi-disant "choisi le tarif 2". Cette remarque peut sembler anecdotique mais elle touche en fait le fond du problème: donner à des agents sous-payés et mal formés la responsabilité de contrôler le stationnement en prétendant qu'il s'agit de "percevoir des redevances" et pas de "flanquer des contredanses" ne peut que conduire à ce genre de situations dangereuses. Que l'on replace les problèmes de stationnement sous la responsabilité de la police (même si cela requiert d'embaucher des agents supplémentaires) et sous le contrôle de la justice et un grand pas aura déjà été fait dans la bonne direction. Mais, évidemment, cela tarira quelque peu la machine à cash des autorités concernées.

  • Posté par Halut Michele, jeudi 6 janvier 2022, 17:12

    Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez?

  • Posté par Delpierre Bernard, jeudi 6 janvier 2022, 15:16

    @Dupont Vincienne, sauf que cela n'enlève rien au fait qu'une crapule (il n'y a en effet pas d'autres mots pour qualifier ce type d'individus) a sorti un couteau dont il s'est servi contre l'agent; la complaisance des autorités vis-à-vis de personnes en détention d'une arme blanche est effarante si l'on songe que par le passé la législation interdisait le port en public d'un couteau dont la lame dépassait 4 cm....et encore aujourd'hui sauf que dans les faits le pouvoir l'a laissé tomber en désuétude pour se conformer à de nouveaux us et coutumes...

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo