Accueil Belgique Politique

Les conclusions du Codeco: l’école en présentiel, le télétravail reste fixé à quatre jours

Réunis en Comité de concertation, les responsables politiques maintiennent les mesures prises jusqu’à présent dans la lutte contre le covid, et confirment le retour au présentiel dans l’enseignement. Tout cela sur fond d’offensive omicron : les contagions galopent, mais sans gros impact sur les soins intensifs.

Temps de lecture: 4 min

Le Comité de concertation (Codeco) s’achève, un autre se tiendra fin de semaine prochaine.

Qu’en est-il ? Les responsables du gouvernement fédéral et des entités fédérées n’ont pas réellement pris de nouvelles décisions, pas de révolution, c’est peu de le dire. Tout en constatant qu’Omicron est déjà responsable de 80 % des infections et qu’il sera dominant à la fin du mois, les responsables politiques estiment que de nouvelles mesures ne justifient pas à ce stade. « Étant donné que les mesures prises par le comité de fin décembre n’ont pas encore pu atténuer la forte augmentation du variant omicron ainsi que la menace de surcharge du système des soins de santé, nous avons décidé de ne pas modifier les mesures prises. », nous dit-on.

Télétravail, on continue

Dès lors et comme on s’y attendait le Comité de concertation ne touche pas au régime de télétravail, qui reste maintenu à quatre jours par semaine, en dépit de la recommandation des experts qui voulaient 100 %, ce qu’ils ont répété dans leurs trois derniers rapports. Le Comité rappelle aussi l’interdiction des séances de teambuilding de nouvelle année, que l’on traduira plus librement par « pots de nouvelle année ».

L’école en présentiel

C’est l’unique « mesure » concrètement: le Codeco, là encore comme prévu, confirme l’objectif d’organiser à partir du 10 janvier l’enseignement en présentiel à temps plein dans les écoles maternelles, primaires et secondaires et l’enseignement artistique à temps partiel, sous réserve du respect, entre autres, des mesures sanitaires préventives suivantes : accent permanent sur la ventilation, port du masque obligatoire à partir de 6 ans, respect des règles relatives au testing et quarantaine, les réunions doivent être organisées de manière digitale, éviter au maximum le mélange des classes dans les espaces intérieurs communs (salle d’études, réfectoire…), les excursions d’une journée sont autorisées conformément au règles en vigueur dans la société, les activités extra muros avec nuitée restent suspendues.

Bientôt un baromètre

Il se confirme que le Comité espère approuver un baromètre vendredi prochain, qui doit permettre d’identifier différents stades de l’épidémie qui impliquent des mesures de fermeture ou de réouverture « transversales », c’est-à-dire touchant plusieurs secteurs en même temps. Le Comité a chargé le Commissariat Corona de mener les négociations sur cette stratégie et ce baromètre avec le gouvernement fédéral, les entités fédérées et les secteurs concernés. Le but est de faire aboutir ces négociations, « en vue d’une discussion plus approfondie et d’une approbation » lors du Comité du 14 janvier.

La vague omicron

Pour le reste, et pour l’essentiel, les responsables politiques « prennent acte » de la présentation de la situation épidémiologique par le Commissariat covid-19, et de l’avis des experts au sein du Gems.

Depuis le 22 décembre, peut-on lire dans les conclusions du Codeco, la tendance positive de la situation épidémiologique s’est arrêtée, tant les infections que l’incidence augmentent considérablement (+79 % par rapport à la période précédente de 7 jours) ; la forte augmentation de la valeur relative pour les infections (de 0,82 il y a sept jours à 1,36) et les hospitalisations (de 0,84 il y a sept jours à 1,13) et la hausse du taux de positivité pendant cette même période de sept jours (de 11 % à 17,9 %) démontrent qu’une nouvelle vague causée par la variante omicron a commencé ; les hospitalisations affichent à nouveau une tendance à la hausse : +20 % au cours de la dernière période de 7 jours ; l’occupation en unités de soins intensifs continue de baisser pour le moment, bien que la diminution semble moins prononcée au cours de la dernière semaine.

La vaccination

Par ailleurs, le Codeco, lit-on encore, constate que 76,4 % de la population totale est entièrement vaccinée, ce qui implique que près de 2,7 millons d’habitants ne sont pas entièrement vaccinés. Cependant, dans tous les groupes d’âge à partir de 12 ans, la couverture vaccinale est supérieure à cette moyenne. A partir de 45 ans, la couverture vaccinale complète est supérieure à 90 %. Si des différences régionales considérables demeurent, force est de constater que les régions connaissant un faible taux de vaccination ont réalisé un effort qui porte désormais ses fruits. Quelque 10.000 primovaccinations sont encore enregistrées chaque semaine.

Le Comité constate que 4,4 millions de citoyens ont déjà reçu une dose de rappel, soit 39 % de la population totale. D’ici la fin janvier, toutes les personnes éligibles auront été invitées à recevoir une dose supplémentaire. D’ici la fin du mois de février, tous ceux qui le souhaitaient auront reçu une dose supplémentaire.

Toute l’actu sur lesoir.be

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Lecocq Annie, jeudi 6 janvier 2022, 20:16

    Mon mari a été hospitalisé sans être vacciné et pas malade du covid et a été opéré 3 jours après son entrée à l'hôpital. Qu'est-ce que vous dites de cela? Faut bien choisir son hôpital !

  • Posté par J.-M. Tameyre, vendredi 7 janvier 2022, 4:06

    Bravo pour l'ongle incarné de votre mari ! Pour les frères Bogdanov c'était plus compliqué.

  • Posté par Courtial Sosthène, jeudi 6 janvier 2022, 22:33

    Je dis que vous mentez.

  • Posté par massacry olivier, jeudi 6 janvier 2022, 21:44

    Allez soyez plus franche, quand où pourquoi, ne faites pas votre timide, Ma'.

  • Posté par hayot alain, jeudi 6 janvier 2022, 18:28

    Pourrait-on connaître le pourcentage des vaccinés qui ont contracté le covid par rapport aux non-vaccinés depuis ce nouveau pic. Avant on avait des chiffres, maintenant silence radio.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Coronavirus: mini-guerre scolaire en vue sur les mesures

Comme attendu, l’école est fortement perturbée par le variant omicron. Entre ceux qui veulent encore assouplir et ceux qui jugent que cela serait irresponsable, la tension est palpable. Une réunion conjointe des ministres de la Santé et de l’Enseignement est annoncée pour mercredi.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs