Accueil Opinions

Démocratie participative: à Bruxelles, une nouvelle culture politique est en train d’éclore

Ce sont des panels ici, des budgets partagés là, des bavardages autour d’un vélo-cargo là-bas. Peu à peu, et depuis trois ans, la politique change de visage dans les rues de la capitale. Mais cette démocratie participative ne va pas de soi. Elle s’apprend, se construit une culture, acquiert peu à peu la confiance des citoyens.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

On voulait faire avec les Bruxellois », se souvient Arnaud Pinxteren (Ecolo), échevin de la Participation citoyenne à la Ville de Bruxelles. Alors, la majorité a signé une Charte de la participation. C’était il y a trois ans, après les élections. Partout en Région bruxelloise, la participation citoyenne s’affichait alors en portefeuille. Et cette nouvelle compétence échevinale entrait dans les pratiques politiques locales. Aujourd’hui, à mi-mandat, quelles leçons peut-on tirer des premières expériences de démocratie participative ?

Première leçon : la démocratie participative se pratique à des niveaux d’intensité variés selon les projets, de l’information simple – sur internet ou sur le terrain par exemple – à la codécision via les budgets participatifs et les panels citoyens. « La participation, ce n’est pas pour tout le temps », remarque Arnaud Pinxteren. Deuxième leçon : elle peut s’appliquer différemment au cours des différentes phases d’un même projet.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par deghelt Rudi, dimanche 9 janvier 2022, 10:31

    Qui peut me dire à quoi sert cet article.

  • Posté par D L, dimanche 9 janvier 2022, 10:57

    C'est sans doute un article d'une étudiante en journalisme vivant dans un quartier bobo

  • Posté par Joinneau Freddy, dimanche 9 janvier 2022, 9:13

    bientôt retour généralisé au troc

  • Posté par D L, vendredi 7 janvier 2022, 22:21

    Du vent.

  • Posté par Fonder Daniel, vendredi 7 janvier 2022, 9:36

    Quelle différence avec les campagnes de groupes activistes ou simplement des campagnes électorales ? Une manière de gommer les problèmes essentiels ! On s’interroge dans la rue sur la facture énergie qui grimpe ? Non, c’est la faute du marché …. Alors que c’est la réalisation concrète d’un objectif du programme Écolo depuis plus de dix ans … ils se cachent pour danser …

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs