Accueil Monde États-Unis

Assaut du Capitole: Biden accuse Trump d’avoir créé un «tissu de mensonges» au détriment de l’intérêt du pays

Un an après le violent assaut du Capitole par des émeutiers radicaux, Biden hausse le ton et pointe du doigt la « responsabilité » de Trump

Temps de lecture: 2 min

Un an après les événements qui ont fait vaciller la démocratie américaine, Biden est bien décidé à s’en prendre frontalement à son prédécesseur Donald Trump, responsable de ce « chaos ».

Le président américain a accusé Donald Trump d’avoir « tenté d’empêcher un transfert pacifique du pouvoir » le 6 janvier dernier lors de l’assaut du Capitole. « Pour la première fois dans l’histoire, un président n’a pas seulement perdu une élection, il a tenté d’empêcher un transfert pacifique du pouvoir », et ses partisans qui menaient l’attaque sur Capitole, où siège le Congrès américain, « n’étaient pas un groupe de touristes, c’était une insurrection armée », a affirmé le président démocrate lors de son discours depuis le Congrès.

L’Amérique ne peut accepter que « la violence politique devienne la norme » : voilà l’avertissement qu’a lancé Joe Biden à ses compatriotes.

Un tissu de mensonges

En dénonçant de prétendues fraudes, « l’ancien président des Etats-Unis a créé et répandu un tissu de mensonges à propos de l’élection de 2020, il l’a fait car il préfère le pouvoir aux principes », a dit Joe Biden, soulignant que l’ex-président républicain avait « bâti son mensonge pendant des mois » avant le scrutin.

« Je n’ai pas cherché ce combat » mais « je ne me défilerai pas », a-t-il poursuivi, avant de conclure sur une promesse : « je ne laisserai personne mettre le couteau sous la gorge de la démocratie » américaine.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Lambert André, jeudi 6 janvier 2022, 17:47

    Fuck trump and his supporters !!!

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 6 janvier 2022, 17:04

    Je crois qu’il se fait des illusions s’ii croit qu’il va suffire de s’agiter en hurlant « Trump, Trump, Trump » pour faire oublier l’Afghanistan, les délires woke-CRT dans les écoles et les ravages de l’inflation.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 6 janvier 2022, 20:21

    Paul… il n’a jamais cité le nom… mais apparemment tout le monde a compris qui était visé et sur quoi va être axée la campagne des Midterms. Je croyais les Républicains enterrés par la démographie mais les Démocrates sont tellement bêtes et fanatisés qu’ils ont réussi à perdre des électeurs chez les Noirs, les Hispanos et les Karen de banlieue effrayées par les wokes et les nouveaux programmes scolaires.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 6 janvier 2022, 20:18

    Ah ducon! Ca va? Tu as réussi à lire deux lignes d’un article sans avoir mal à la tête? Ah non, tu viens juste pour les commentaires et essayer de t’incruster chez les gens qui ont dépassé l’école primaire. Fais donc avec tes moyens, sois le bienvenu!

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 6 janvier 2022, 18:36

    Biden n'a jamais cité le nom de Trump dans son discours. Remarquable dicsours, par ailleurs.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs