Accueil Économie Entreprises

Energie: le secteur est en ordre de bataille pour affronter omicron

Les gestionnaires de réseaux et l’exploitant des centrales nucléaires ont des plans de continuité de leurs activités opérationnelles au cas où le taux d’absentéisme devait s’envoler à cause d’omicron.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Dans le secteur de l’énergie, on ne voit pas encore arriver de « déferlante » de contagions par le variant omicron. « On constate un peu plus d’absentéisme, c’est vrai, mais la situation n’est pas du tout critique », explique Annabel Vanbever, porte-parole d’Ores, le principal gestionnaire wallon des réseaux de distribution d’électricité et de gaz (GRD). « Il n’y a pas d’impact sur la continuité des opérations au jour le jour ou sur les services de garde et de dépannage. » Le GRD a de toute façon un « plan de crise » qui peut être activé à tout moment. « La taille d’Ores est notre principal atout », précise Annabel Vanbever. « Elle nous permet de redéployer les équipes là où c’est nécessaire. On l’a encore vu cet été avec les inondations : nous sommes présents dans la région de Verviers, où nous avons envoyé des équipes en renfort en provenance de Wallonie picarde ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs