Accueil Monde France

Casse-tête sanitaire au procès des attentats de Paris

La cour d’assises de Paris a ordonné une nouvelle expertise médicale de Salah Abdeslam. La défense s’était opposée à la reprise de l’audience, l’accusé ayant été testé positif au covid avant Noël.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 5 min

Comment mener à bon port un énorme paquebot judiciaire en pleine épidémie de covid ? La cour d’assises de Paris spécialement composée s’est heurtée au casse-tête ce jeudi à la reprise de l’audience du procès des attentats du 13 novembre 2015.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Jean Luc, vendredi 7 janvier 2022, 0:05

    Pourquoi juger ces types? Tout le monde sait ce qu'il en est. Une balle dans la tête, ou, à défaut, l'isolement à vie, avec nourriture exclusivement composée de porc.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs