Accueil Monde Asie-Pacifique

Kazakhstan: 26 «criminels armés» tués lors des émeutes, selon le gouvernement

Le ministère de l’Intérieur du Kazakhstan a annoncé vendredi que 26 « criminels armés » avaient été tués et 18 blessés lors des troubles survenus depuis plusieurs jours dans le pays.

Temps de lecture: 2 min

L’ordre est restauré au Kazakhstan, a affirmé le président du pays Kassym-Jomart Tokaïev, selon son porte-parole cité par l’agence de presse russe TASS. Une vingtaine de « criminels armés » ont été tués lors des émeutes.

« Nous avons désormais lancé une opération de contre-terrorisme », a affirmé M.Tokaïev. « Les forces de l’ordre travaillent dur. L’ordre constitutionnel a été largement restauré dans toutes les régions du pays. Les autorités locales ont le contrôle de la situation ».

Le ministère de l’Intérieur a communiqué que 26 « criminels armés » avaient été tués lors des émeutes et 18 autres blessés.

Toutes les régions ont été « libérées et placées sous protection accrue », avec 70 points de contrôle établis dans le pays, a ajouté le ministère dans une déclaration.

Des manifestations qui ont viré à l’émeute

Des troupes russes sont arrivées jeudi au Kazakhstan pour appuyer le pouvoir en place confronté à des émeutes qui ont fait des dizaines de morts, la situation restant explosive avec des coups de feu tirés à Almaty, la capitale économique.

Le plus grand pays d’Asie centrale est ébranlé par une contestation qui a éclaté dimanche dans l’ouest après une hausse des prix du gaz avant de gagner Almaty, où les manifestations ont viré à l’émeute contre le pouvoir, des protestataires s’emparant de bâtiments officiels. L’Etat d’urgence avait été décrété sur l’ensemble du pays.

Les violences ont fait plusieurs dizaines de morts parmi les manifestants et les forces de l’ordre et plus d’un millier de blessés, selon les autorités.

Par ailleurs, plus de 3.000 personnes ont été arrêtées en lien avec ces manifestations, rarissimes au Kazakhstan, selon un bilan de la télévision publique Khabar

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par D Marc, vendredi 7 janvier 2022, 9:42

    Le Kazakhstan n'a jamais connu la démocratie depuis le démantèlement de l'URSS. Les anciens oligarques ont pris la fuite dans un tourbillonnement de milliards, pas perdus pour tout le monde. Ces oligarques s'autoproclament aujourd'hui opposants au régime dont ils ont fait partie, et financent les ONG chargées de s'opposer à leur extradition. La Belgique a joué un rôle important dans la protection de ces kazakhes.

  • Posté par Moriaux Raymond, vendredi 7 janvier 2022, 13:08

    Ah, ok.

  • Posté par D Marc, vendredi 7 janvier 2022, 12:41

    @Moriaux Raymond : non, au contraire, je dis qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Les oligarques qui ont pillé les caisses de l'Etat ont fui le pays avec leurs milliards de dollars et ont trouvé protection, notamment en Belgique. Le maire d'Almaty et le Président de la banque BTA sont aujourd'hui poursuivis devant un tribunal aux USA car ils ont investis une partie de l'argent volé dans des investissements à New York. Ma crainte : c'est que la Belgique accorde également sa protection aux oligarques actuels (dont Tokaiev) lorsqu'ils seront eux-mêmes obligés de quitter le pays, chassés par les oligarques suivants.

  • Posté par Moriaux Raymond, vendredi 7 janvier 2022, 11:36

    DX. Donc, en conclusion, quoi ? Tokaïev a bien raison de tirer dans le tas ? Le doublement du prix du gaz, c'est fake news ? La main mise de la famille "je ne sais plus qui" sur la production de ce gaz, c'est aussi bull shit et compagnie ?

  • Posté par Moriaux Raymond, vendredi 7 janvier 2022, 7:57

    Tokaïev. Encore un à ajouter sur la liste des bienfaiteurs de l'humanité. Mais heureusement que Poutine est là pour veiller, de manière naturellement totalement désintéressée, au maintien de l'ordre dans ce pays où les habitants ont le culot de se révolter contre leurs dirigeants pourtant si honnêtes et dévoués.

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs