Accueil Monde Europe

Kazakhstan: le président autorise la police à «tirer pour tuer sans avertissement»

Kassym-Jomart Tokaïev a promis « l’élimination » des « bandits armés » alors que le pays est en proie à des émeutes meurtrières.

Temps de lecture: 1 min

Le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokaïev, a annoncé vendredi autoriser les forces de l’ordre à ouvrir le feu « sans avertissement » pour mettre un terme aux émeutes chaotiques qui secouent le pays.

« J’ai donné l’ordre de tirer pour tuer sans avertissement », a déclaré M. Tokaïev lors d’une allocution télévisée, ajoutant que les « terroristes continuent à endommager les biens et à utiliser des armes contre les citoyens ».

Il a par ailleurs rejeté vendredi toute possibilité de négociation avec les protestataires et promis « l’élimination » des « bandits armés » après plusieurs jours d’émeutes meurtrières dans le pays.

Leur liquidation « sera chose faite d’ici peu », a-t-il ajouté dans une allocution télévisée. Selon M. Tokaïev, la plus grande ville du pays, Almaty, a été attaquée par « 20.000 bandits » avec un « plan clair » et un « haut niveau de préparation au combat ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par D Marc, vendredi 7 janvier 2022, 14:00

    A lire : Le Kazakhgate pour les nuls (Le Soir du 14/11/2016) lorsque la Belgique apporte son soutien à trois oligarques proches du président dictateur Nazarbaïev. Les proches de Tokaïev n'ont rien à craindre, la Belgique est prête à les accueillir.

  • Posté par D Marc, vendredi 7 janvier 2022, 17:03

    @Van Obberghen Paul : vous avez raison, il n'y avait pas que le MR qui était impliqué dans cette affaire (De Decker, Kubla, Reynders), mais d'autres ministres ont été "sensibilisés" pour accélérer la législation sur la transaction pénale : le ministre de la Justice Stefaan De Clerck et le ministre des affaires étrangères Steven Vanackere. Le Président du Kazakhstan Nursultan Nazarbaïev avait demandé au Président français Nicolas Sarkozy d'intervenir auprès de la Belgique pour que ses amis et collaborateurs financiers puissent échapper à la justice. C'est en juin 2019 que le protégé du Président Nazabaiev, Tokïiev lui a succédé. La Belgique va-t-elle soutenir les proches du nouveau dictateur comme elle l'a fait pour les proches du prédécesseur?

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 7 janvier 2022, 15:24

    L'affaire est ancienne et il ne semble pas que le(s) gouvernement(s) belge(s) de l'époque ai(en)t été directement impliqué(s). Armand de Decker, décédé depuis, était sans doute impliqué, de la à dire que la Belgique a apporté son soutien aux proches de Nazarbaïev, il y a une marge. Etendre la corruption possible de de Decker à tout le MR est également difficile à argumenter. Dans tous les cas, Nazarbaïev et ses sbires n'ont pas de mouron à se faire, puisque Tonton Poutine est là et bien là pour régler le problème.

  • Posté par Desmet Marc, vendredi 7 janvier 2022, 13:09

    Et ici une infime minorité d'énergumènes se plaignent d'atteinte à leurs libertés...

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 7 janvier 2022, 15:53

    Les fascistes en herbes commencent toujours par argumenter qu'on porte atteinte à leurs libertés fondamentales. Il y a effectivement une atteinte à leur liberté d'être de parfaits égoïstes irresponsables. Mais c'est un autre débat...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs