Accueil Culture Livres

«La vertu du mensonge»: l’impossible oubli des drames de l’enfance

Dans une Norvège engourdie par la neige, Ellen G. Simensen livre un récit troublant et angoissant mêlant plusieurs drames liés à l’enfance.

Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Lars Lukassen est policier à Hønefoss en Norvège. Séparé de son épouse, il adore sa fille Annie mais parvient difficilement à concilier sa vie de flic et ses obligations de père. Au point de ne pas se rendre compte qu’Annie est devenue la souffre-douleur de Sophie, gamine de sa classe, dont le père, professeur, est mêlé à une affaire de pédophilie rapidement étouffée.

Quand Johanna, une nouvelle enseignante, arrive à Hønefoss, c’est Lars qui va la chercher à la gare routière à la demande de son beau-père, Henning, directeur de l’école… Et si Lars est immédiatement séduit par la jeune femme, celle-ci semble plutôt méfiante et impossible à cerner.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs