Accueil Société

Coronavirus: tester les enfants chaque semaine? «Trop cher», clame le milieu associatif

Pour préparer la rentrée du 10 janvier, le Comité de concertation appelle les parents à tester leurs enfants la veille, puis une fois par semaine. Ces autotests seront à charge de la famille. Des associations réclament leur gratuité.

Temps de lecture: 2 min

Le jeudi 6 janvier, le Comité de concertation (Codeco) a recommandé aux parents de « faire passer un autotest à leurs enfants d’âge scolaire à partir du dimanche 9 janvier et de répéter cette démarche une fois par semaine ». Un autotest coûte entre 3 et 8 euros. Pour une famille avec deux enfants, deux autotests par semaine coûtent entre 24 et 64 euros par mois. A cela vient s’ajouter le coût des masques et gels hydroalcooliques, que l’association Test Achats avait évalué à plus de 40 euros par mois en juin dernier. Le prix d’un autotest peut être réduit à 1 euro pour les bénéficiaires de l’intervention majorée, soit à 8 euros par mois pour une famille avec deux enfants.

Aucune gratuité prévue

Avec environ 900.000 élèves au sein de la Communauté française, la facture des autotests pourrait voguer entre 11 et 29 millions d’euros par mois… Après débat en Codeco, les autorités ont renoncé à cet investissement.

La Ligue des familles, Test Achats, le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté et la Fédération des associations de parents de l’enseignement officiel reviennent cependant à la charge : ils appellent les gouvernements à rendre ces tests gratuits pour les enfants, car ils représentent une charge financière trop lourde pour les foyers en difficulté financière. À défaut de pouvoir les rendre gratuits, ces associations demandent une baisse des prix, citant l’exemple de la France où le coût d’un autotest peut aller de 1,2 à 5,2 euros.

Ils commentent : « En l’état actuel des choses, il semble illusoire de penser que les familles, malgré toute leur bonne volonté, seront en mesure de faire tester leurs enfants chaque semaine comme recommandé. Les autorités n’ont pas à faire reposer le financement de la nouvelle stratégie de testing sur les ménages déjà lourdement impactés par la crise ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko