Accueil Monde Asie-Pacifique

Kazakhstan: le président Tokaïev, aux abois, délivre un «permis de tuer» à ses forces de l’ordre

Homme de paille de l’ancien dictateur Noursoultan Nazarbaïev, Kassym-Jomart Tokaïev essaye de réinstaurer l’ordre dans le pays en autorisant sa police à tirer sans sommation sur les « bandits ».

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Après avoir fait appel à la Russie pour sauver son régime, le président kazakh semble manifestement aux abois face à l’ampleur du mouvement de contestation. Il a rejeté vendredi toute possibilité de négociation avec les contestataires et a autorisé les forces de l’ordre à « tirer pour tuer » afin d’étouffer les émeutes qui secouent le pays depuis dimanche. Lors d’une allocution télévisée, il a remercié le président russe Vladimir Poutine pour l’envoi – étonnamment rapide – d’un contingent de troupes pour « réinstaurer l’ordre constitutionnel ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 7 janvier 2022, 20:18

    On peut dire ce qu'on veut, je préfère être citoyen Belge que Russe, Kazakh ou Chinois

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 7 janvier 2022, 20:16

    Poutine, proche des peuples, va se charger d'aider Tokaïev et consorts, à réinstaurer l'ordre à la Russe.

  • Posté par COURARD DIDIER, vendredi 7 janvier 2022, 20:15

    La meilleure preuve que ce soulèvement populaire est sérieux et légitime, c'est que Moscou a réagit au quart de tour craignant plus que tout un effet de domino qui n'épargnerait pas son propre territoire, car une large frange de la population Russe est au bord de la rupture. Il faudra bien qu'un jour Poutine morde la poussière pour tous les crimes qu'il a commit.

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 7 janvier 2022, 20:15

    J'ai également remarqué qu'il était rendu impossible par Le soir de placer des commentaires à propos de l'article concernant les accusations d'antisémitisme contre Emma Watson. Pourquoi cette interdiction? Quant à ce qui concerne l'antisémitisme d'Emma Watson, je me permets d'en douter pour 3 raisons: 1/ les accusations viennent d'un ambassadeur extrémiste, 2/ le passé d'Emma Watson ne plaide pas dans un sens d'antisémite, 3/ on remarque de plus en plus que critiquer Israël est assimilé à de l'antisémitisme. En plus, ici, il ne s'agissait que marquer sa solidarité avec les Palestiniens. C'est déjà de trop pour certains.

  • Posté par Desmet Marc, vendredi 7 janvier 2022, 19:53

    Extrêmes droite ou gauche mêmes méthodes... réfléchissons avant de voter!!!

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs