Accueil Culture Musiques

David Bowie, icône non binaire

Six ans après sa mort, l’étoile du Thin White Duke continue de briller. Son impact est autant sociétal que musical.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

Les réveillons de Noël sont aussi l’occasion de rattraper le temps perdu. C’est ainsi que je fus quelque peu estomaqué lorsque, quelque part entre l’apéro et la dinde, ma filleule de 19 ans réclama à cor et à cri qu’on passât David Bowie. « Tu écoutes David Bowie ? A ton âge ?! ». « J’adore David Bowie ! C’est un précurseur. C’est la première icône non binaire ! » Voilà bien une chose que j’ignorais. Et pourtant, à y regarder de plus près, c’est comme une évidence.

Non binaire. Se dit d’une personne qui ne s’identifie ni comme strictement homme, ni comme strictement femme. Elle peut s’identifier aux deux, ou à aucun des deux (a-genre), ou son genre peut varier dans le temps (genre fluide). Bref, l’identité non binaire dépasse les normes de féminin et de masculin. Cela n’est-il pas exactement tout David Bowie ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs