Accueil Monde Union européenne

La France de Macron au pilotage de l’UE: sus à l’Europe «naïve»

Paris a donné vendredi le coup d’envoi de la « PFUE » : la Présidence française du Conseil de l’UE. Entre allégresse et défis colossaux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

En marche pour une « Europe souveraine, puissante et moins naïve » : la France d’Emmanuel Macron reprend des mains de la Slovénie le bâton de la présidence tournante du Conseil de l’UE – les nombreux cénacles ministériels qui rassemblent les vingt-sept capitales. L’enthousiasme y est ; les défis, les écueils, aussi. Sans parler des imprévus, susceptibles de faire dérailler les meilleurs plans – le covid le rappelle à l’envi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 10 janvier 2022, 12:53

    Comme si ces présidences tournantes ont déjà changé quelque chose au fonctionnement de l'UE. Dans 6 mois, on sera au même point. Tout ce qu'on aura sur la table sera une liste de bonnes intentions.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs